Débats Sports

Le Onze Mondial de Débats Sports.

La fin de l’année 2012 approchant et après un âpre échange autour de l’identité du futur ballon d’or on se livre une nouvelle fois à un exercice qui ne nous sied pas totalement. Etablir une équipe type en additionnant les étoiles est un exercice particulièrement jouissif pour les amateurs de jeux vidéos, elle ne fait toutefois guère de sens en terme de jeu. On aura essayé ici de livrer une équipe « cohérente » voire complémentaire. On échoue toutefois avec la ligne d’attaque. Ne pouvant exclure de ce Onze, ni Lionel Messi, ni Cristiano Ronaldo on les aligne ensemble.

Avant que les illuminés n’aillent se terrer dans leurs boomkers et/ou se réfugier à Bugarach, nous leur offrons un dernier moment de répit. Une dernière once de bonheur simple. Comme les Mayas on vous a prévu un sacré alignement des astres sur le pré.

En cette année de compétition internationale majeure, on a sélectionné 4 espagnols dans notre onze type ainsi que deux italiens. Plus que les nationaux de la péninsule ibérique, c’est la Liga qui est sureprésentée dans notre 11 type. Avec 7 joueurs qui évoluent de l’autre côté des Pyrénées. On a longtemps hésité à n’en mettre que 6 en alignant Wayne Rooney ou Robin Van Persie en lieu et place de Radamel Falcao. Son début de saison et sa victoire en Europa League, tout autant que le palmarès quasi vierge des deux comparses de l’attaque de United nous conduisent à assumer la titularisation du colombien. Didier Drogba aurait aussi pu prétendre à une place sur le pré. Il a permis à Londres de ne plus figurer dans le club des grandes capitales européennes à ne pas avoir ramené la Coupe aux grandes oreilles, laissant Paris et Moscou un peu plus seuls dans ce club qu’on cherche avant tout à quitter. Son départ pour l’empire du milieu et sa demande de dérogation auprès de la Fifa le condamnent au mieux au banc des remplaçants.

Pour alimenter cette attaque, on place au milieu de terrain, Andrés Iniesta, Andréa Pirlo et Yaya Touré. Le milieu catalan est l’incarnation même du football tel qu’on voudrait le voir jouer. Sa place dans cette équipe est incontestable. A ses côtés, on titularise André Pirlo, meilleur que jamais avec une Juventus de Turin championne d’Italie sans concéder la moindre défaite et avec une Squadra Azurra ressuscitée sous les ordres de Prandelli. Yaya Touré, champion d’Angleterre avec Manchester City apporte de la dimension physique à ce milieu de terrain. Sergio Busquets aurait pu figurer dans cette liste, mais son talent et sa jeunesse lui laisse l’occasion de figurer dans bien d’autres onze mondiaux. Et Yaya Touré vient représenter la Premier League.

En défense, on retrouve un barcelonais et un madrilène. Jordi Alba a réalisé une année 2012 remarquable avec le FC Valence avant d’exploser à l’Euro 2012. On aligne une défense à quatre avec un Sergio Ramos que l’on place à droite par défaut en raison d’un certain manque de défenseur droit ayant particulièrement brillé cette saison (Ivanovic?). Son positionnement sur le côté droit de la défense a en outre le mérite de nous permettre d’aligner une charnière centrale avec Mats Hummels dont la qualité de la défense debout n’a d’égal que celle de ses passes et de ses relances. Les feu follets de notre attaque apprécieront ses transversales. A ses côtés, on place Giorgio Chiellini digne représentant de l’arrière garde turinoise et de la sélection italienne. On aurait aimé voire la finale de l’Euro avec un Giorgio à 100%.

Le poste de gardien nous laisse davantage perplexe. Iker Casillas n’a pas réalisé sur le plan personnel sa meilleure saison. Il doit sa nomination à sa présence dans les moments clés tout autant qu’à son palmarès. Buffon et Joe Hart aura tout aussi bien pu prendre place dans les cages de cette sélection.

Capture d’écran 2012-12-19 à 19.23.33

 

 

On est toujours à la recherche d’un coach pour cette sélection. Le poste vous tente?

  • MarcFitt

    Je suis un grand fan de la Juventus et notamment de Chiellini mais si on doit mettre un défenseur turinois, sur la saison dernière, c'est Barzagli. Il a été tout simplement exceptionnel, alliant intelligence et puissance physique. Ce n'est pas pour rien qu'il a été élu meilleur défenseur de Serie A la saison passée.

    Sinon, heureusement que ce n'est pas Joe Hart dans les cages car (et c'est un comble pour un gardien anglais) son jeu au pied est affreux. Tout comme le fait qu'il ne capte que très peu de ballons (l'école anglaise). Sinon, il a fait une bonne saison mais ces critères font qu'il ne peut être titulaire, surtout quand on voit les performances de Buffon.

  • Pingback: Satisfait de ces ballons d’or? - Débats Sports()