Débats Sports

Le Grand Prix dont vous êtes le héros

Sebastian Vettel et Fernando Alonso

Le championnat du monde de Formule 1 va livrer son verdict ce dimanche à Interlagos. Sebastian Vettel dispose de 13 points d’avance sur son seul rival pour le titre, Fernando Alonso. Il a son destin entre les mains. Sauf incident il pourrait bien devenir le troisième pilote à remporter trois titres de champion consécutivement après Juan Manuel Fangio et Michael Schumacher. Nous vous proposons ici de vous immerger dans cette lutte pour le titre et dans ce GP qui marquera l’épilogue d’une saison haletante. Pour le temps d’un billet vous êtes le héros du sport automobile, vous êtes maître du scénario. Prendrez-vous les bons choix pour faire de votre favori le futur champion du monde ?

Après un Grand Prix d’Austin qui aura livré un scénario exceptionnel, les pilotes Sebastian Vettel et Fernando Alonso en tête arrivent au Brésil avec la ferme intention d’en découdre. Alors que son avance de 13 points lui assurerait le titre de champion du monde s’il parvient à se classer dans les 4 premiers à Interlagos quelque soit le résultat d’Alonso, Sebastian Vettel aborde ce dernier Grand Prix avec la peur au ventre ou plutôt la peur à l’alternateur. Cette pièce du moteur Renault l’a déjà contraint à deux abandons cette saison à Valence puis à Monza, a de nouveau condamné une Red Bull à l’abandon à Austin. Les monoplaces dessinées par Newey seront équipées au Brésil d’une nouvelle version de l’alternateur éprouvée par les autres écuries motorisées par Renault. Il n’en demeure pas moins que la fiabilité de cette pièce reste avec la pluie, Romain Grosjean et les HRT, les principaux dangers pour « Baby Schumi ».

Arrivé dans le paddock de Sao Paulo, vous êtes dans la situation d’un pilote constatant que les prévisions météorologiques annoncent de la pluie pour la course mais des conditions dégagées pour les qualifications. Optez-vous pour des réglages pour le sec ou privilégiez-vous des réglages intermédiaires qui pourraient être salvateurs en cas d’orage le dimanche ? Si vous optez pour les réglages pour le sec poursuivez la lecture au point 1 sinon rendez-vous au point 2.

1 / 

2 / 

3 / 

4 / 

5 / 

6/ 

7 / 

8/ 

9 / 

10/ 

11 / 

12 / 

 

13 /  

14/

 

15 / 

16/ 

 

A/

B/

C / 

Nous espérons que vous serez parvenus à prendre les bons choix et à faire de votre favori le champion du monde des pilotes 2012. Si tel n’était pas le cas, vous êtes libres de recommencer à l’infini les combinaisons possibles, et rappelez-vous de vous poster devant un écran dimanche à 17h. Le scénario du Grand Prix comme du championnat n’est pas écrit.

PS : N’hésitez pas à nous laisser vos cheminements.

  • goud44

    Si on pouvait vivre un GP avec autant de rebondissements et avec la même issue (Alonso champion) dimanche je signe tout de suite !

    • J'en connais un qui a commencé son GP par le point 2.
      Si la pluie tombe le dimanche et pas le samedi, on aura un GP exceptionnel. Parce qu'à part Vettel, personne n'a quoique ce soit à perdre. Et dans des conditions humides certains pourraient tenter des stratégies décalées à même d'inquiéter les Red Bull et les Ferrari.

  • Pingback: En novembre vous avez lu… - Débats Sports()