Débats Sports

Le duel du Pacifique

Longtemps dans la division pacific de la conférence ouest, la course pour le titre s’est souvent résumée à un duel. Après les confrontations entre les Suns de Steve Nash et les Lakers de Kobe Bryant, on assiste désormais à un choc encore plus intense, entre les deux franchises de la métropole californienne.

En effet, avec les renforts aux Clippers et le recrutement all-star des Lakers, on voit mal comment les Warriors de Golden State, les Kings de Sacramento ou les Suns sans Steve Nash peuvent rivaliser.

Difficile même de dire qui ressortira vainqueur du duel fratricide. Les Lakers ont l’avantage de l’expérience de leurs All-Stars, Kobe en tête, tandis que les Clippers du duo Chris Paul / Blake Griffin ont déjà un an dans les jambes. On ne tardera pas à le savoir car dès ce soir, la ligue nous propose une affiche de rêve au Staples Center.

Nous avons tout de même choisi de placer les Lakers au sommet de la division. Cela fait désormais 5 saisons que les angelinos dominent cette division, terminant avec au minimum 62% de victoires. Décriés pour leur manque défensif la saison dernière, Mike Brown peut se satisfaire d’avoir reçu en cadeau de pré-saison le triple meilleur défenseur de la ligue. Certes il a aussi reçu Steve Nash, piquet défensif mais génie balle en main.

On aurait pu croire qu’avec ces deux aficionados du pick & roll, Mike Brown allait adopter cette tactique qui avait fait la force des Suns. Mais Kobe a sûrement du passer par là et le pick & roll est laissé de côté (pour le moment) au profit de la princeton offense. Un système offrant pléthore de tirs faciles mais en mouvement constant. Une légère période de flottement sera nécessairement observée avant que cette méthode ne donne pleinement satisfaction.

Un flottement bien présent. Après une pré-saison à 8 défaites, les Lakers en ont rajouté deux de plus en saison régulière. Un petit retour aux fondamentaux ferait sûrement du bien au moral avant de travailler plus en profondeur la princeton offense.

Chez les Clippers, plus de flottement. Lors de la saison passée, les Clippers avaient perdu 2 de leurs 3 premiers matchs avant de mettre la machine en marche (6 victoires pour 1 défaite). Cette saison, on se demande si les Clippers vont pouvoir démarrer aussi rapidement puisque leur calendrier affiche des oppositions face aux Spurs, Thunder, Heat, Bulls, Hawks, Lakers et Nets. Quoi qu’il en soit, Del Negro aura encore plus de travail pour gérer cette équipe puisque le vestiaire a vu arriver Grant Hill, Lamar Odom et Jamal Crawford. Des egos en plus à gérer.

Et derrière ? Et bien derrière on se battra pour ne pas finir dernier de la division. Les Suns ne risquent plus d’être aussi performants que les années précédentes. Les arrivées de Goran Dragic, Luis Scola et Beasley, et la progression de Dudley, Gortat ou encore Jermaine O’Neal nous encouragent cependant à les placer devant les deux autres franchises.

Les Warriors pourraient être dangereux mais pour cela ils devront croiser les doigts tout le long de la saison. Croiser les doigts pour que les chevilles de Stephen Curry tiennent le coup et que Bogut ne le rejoigne pas à l’infirmerie. Car autour de ces deux joueurs c’est plutôt calme. Klay Thompson va débuter la période la plus dur de sa jeune carrière : la saison sophomore, durant laquelle il devra confirmer toutes les bonnes choses aperçues l’année passée. Harrison Barnes n’aura pas cette pression. Le 7ème choix de la dernière draft a été promu au rang de titulaire, reléguant Richard Jefferson sur le banc. Sera-t-il à la hauteur ? Ses premières performances nous font douter mais il aura le temps et surtout aucune pression pour progresser.

A l’intérieur, on voyait d’un bon œil l’association entre David Lee et Bogut, mais lors du premier match de la saison c’est bien Carl Landry, transfuge des Hornets qui a permis de compenser la terrible maladresse des titulaires (16/57 !). Au moins, le staff a un plan de secours si Bogut se blesse et que Lee doit prendre place sous le panier.

Enfin les Kings entament une nouvelle saison morose. La saison n’est pas commencée que les rumeurs d’un déménagement reprennent. Dès lors, on comprend qu’ils aient du mal à se concentrer sur le terrain. Pourtant l’équipe est jeune et prometteuse. Les Cousins, Thomas, Fredette, Evans, Thorton pourraient devenir l’avenir de la NBA mais probablement pas cette année. La franchise s’est encore rajeunie avec la draft de Thomas Robinson qui devrait former une paire redoutable dans la couleur avec DeMarcus Cousins. Mais l’équipe manque terriblement d’expérience. Seuls deux joueurs ont plus de 30 ans (Salmons et Garcia) et ils n’ont pas non plus un passif qui plaide en leurs faveurs.

C’est frustrant car les Kings n’ont pas une masse salariale énorme et ils avaient de la place pour recruter sur le marché de la free agency, mais on voit bien que même le front office se désintéresse de cette franchise et que les rumeurs de déménagement n’encouragent pas les free agents à signer là-bas.

Classement de la Pacific Division

  1. Los Angeles Lakers
  2. Los Angeles Clippers
  3. Phoenix Suns
  4. Golden State Warriors
  5. Sacramento Kings