Débats Sports

La Serie A fait peau neuve…un peu

Le marché des transferts clos, il est temps de faire le bilan du mercato hivernal en Italie. Entre joueurs aux caractéristiques connues en passant par les talentueux espoirs nationaux, tour d’horizon du Calciomercato.

On pourra distinguer deux tendances dans ce mercato hivernal en Serie A. D’une part, les recrues dont on connait la valeur, le potentiel et les capacités, de l’autre, les jeunes prometteurs dont on entendra sans doute parler cette année, voire dans quelques temps.

Avec un début de mercato des plus moroses, l’essentiel des transactions ont connu leurs dénouements dans le temps additionnel, à l’italienne…

Dans la catégorie des valeurs « sûres » ou du moins des « Top Players », la Serie A retrouve du baume au cœur en acceuillant ,à nouveaux, de grands noms du foootball, mondialement connus.

Au rayon desquels on peut évoquer Nicolas Anelka, qui vient d’officialser son transfert à la Juventus de Turin. A 33ans, il aura besoin de suivre une bonne préparation physique avant de retrouver la compétition. Un beau challenge pour lui mais également pour Conte aussi qui va devoir conjuguer son « équipe avec Anelka », plutôt individualiste et doté d’un certain ego. Il apportera tout de même son expérience en Ligue des Champions où il se distingua par huit réalisations lors de sa dernière participation en 2011/12.

La Viola, elle, poursuit également sa série de bons recrutements, après Toni et Aquilani en début de saison ; les toscans, voués tactiquement à un schéma plutôt offensif, se sont livrés à un pari risqué en s’offrant les services du Giuseppe Rossi. Blessé depuis plusieurs mois, l’italo-américain du New-Jersey, devrait retrouver les terrains dans le courant du mois de mars. Son association avec Jovetic, devrait donner un duo offensif exlplosif, rapide et technique mais aussi complémentaire avec la tour de contrôle Luca Toni. Cependant après 10 mois de blessures, l’interrogation demeure sur ses capacités à retrouver le haut niveau.

Après les départs de ses cadors l’été dernier, le Milan AC s’est enfin trouvé une pointure mondiale qui répond enfin à son standing. Mario Balotelli, dont beaucoup attendent, enfin, la confirmation, a rejoint le club de son cœur et retrouve la ville de Milan après son passage à l’Inter, sous l’ère Mourinho.

En froid à City et en querelle permanente avec Mancini, beaucoup du coté de Manchester sont sans doute soulagé de voir Super Mario et ses frasques (virées nocturnes, accident de la circulation, incendie domestique, paternité non assumée (bien que ce fait reste à prouver), quitter la Perfide Albion. A Milan, on attend beaucoup de lui et de son association avec El-Shaarawy. Le duo sera sans doute le visage offensif de la Sqaudra Azzura de Prandelli, qui fait confiance à ces deux talents. De bonne augure pour la Nazionale, si les automatismes se créent en club.

Le mercato c’est également, l’occasion de dénicher de futurs talents, suivis et épiés par les observateurs et finalement, débauchés par les (grands) clubs. Tour d’horizon des jenes pousses pleines d’avenir en Italie.

Les Rossoneri misent sur l’avenir. Un constat que l’on peut dresser depuis l’an dernier (Niang, Bojan…). La preuve en est encore lors de ce mercato. Rendu à son club, auquel il avait été acheté, Acerbi, n’aura fait qu’une demie saison en Lombardie. Zaccardo, lui arrive en renfort depuis Parma mais les dirigeants investissent également sur la jeunesse et en l’occurence sur un jeune Polonais culminant à 1m94, Bartosz Salamon, défenseur central qui a clairement affirmé ses ambitions de devenir titulaire dans l’effectif Milanais. Agé de 21 ans et issu du club de Brescia, Salamon devait seulement venir en juin, mais le club Lombard, a acceléré les choses pour un transfert durant ce mercato hivernal.

Enfin, Milan s’est également offert les services de Saponara, le n°10 de l’Empoli et des Azzuri de -21 ans. Celui-ci a signé son contrat mais reste en prêt à Empoli jusqu’à la fin de la saison. Technique et vivace il est le deuxième meilleur buteur d’Empoli avec 8 buts.

Outre la signature de Nicolas Anleka, la Juventus a mis la main sur un jeune milieu de terrain équatorien. Jose francisco Cevallos joue en ce moment avec la nationale des -20 ans équatoriens. Il évoluait auparavant à Quito. Preté pour six mois avec une option d’achat à la fin de celui-ci, il est souvent comparé à Bebeto. Marotta a également arraché lors de la dernière journée de mercato Hasan Peic, mileu de terrain également âgé de 19 ans. Il évoluait au Dinamo Dresde ainsi que chez les U19 Monténegrins. Deux jeunes prometteurs et nul doute que la Juve saura poursuivre leur formation au mieux.

Mais a priori, le gros coup porté vers la jeunesse c’est l’Inter qui l’a signé avec le jeune Mateo Kovacic, en provenance du Dinamo Zagreb et acquis pour la bagatelle de 11 millions d’euros. Prometteur et très en vue avec les moins de 21 croates, consideré lui comme un futur Boban, ou encore comparé à Iniesta, il semble être le joueur le plus talentueux des jeunes recrues hivernales.

Du coté des départs

Peu d’expatriation lors de mercato. On peut souligner le départ attendu de Sneijder, dans un club plus inattendu, Galatasaray. Les Nerazzuri enregistrent également le départ de Coutinho qui n’aura jamais réellement convaincu. Il signe à Liverpool.

Tout commme Lucio à la Juve, qui n’aura pas réussi a se faire une place dans la défense à trois de la Vieille-Dame, sans doute pas aidé par son âge avancé. Le fait est qu’il retourne au Brésil. Ziegler lui file au Fenerbaçe

Les nouveaux formats tactiques d’Allegri, auront fait une victime dansl’effectif des rossoneri, le milieu à trois ne convient pas à Emanuelson. Il est preté à Fulham

Ce mercato hivernal semble avoir tiré la Série A vers le haut, et ce malgré les quelques départs enregistrés. N’en déplaisent à ceux qui parlaient déjà d’un appauvrissement qualitatif du championnat transalpin. Des valeurs connues aux étoiles montantes, seul le temps pourra nous apporter des réponses aux attentes escomptées. Si certains mettront encore un peu de temps avant d’éclore, nul doute que d’autres deviendront vite titulaires, voire plus encore.

Le tableau complet du Calciomercato