Débats Sports

La NBA est-elle pro Obama ou partisane de Mitt Romney?

Le site américain, OpenSecrets.org surveille le financement des campagnes électorales américaines avec une minutie peu commune. Leurs travaux font référence en matière d’analyse des stratégies de collecte de fonds. L’actualisation en temps réel des donneurs et des dons réalisés est particulièrement utile aux commentateurs politiques et aux électeurs.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, le président sortant Barack Obama a levé quelques 300,134,364 $ contre « seulement » 153,537,758$ pour le républicain Mitt Romney. Vous retrouverez la liste des principaux contributeurs de chacun des candidats ici. On notera toutefois, que les banques d’affaires Goldman Sachs, JP Morgan et Morgan Stanley sont les trois principaux contributeurs du candidat républicain!

Pour les amateurs de sports que nous sommes, l’intérêt de ce site ne se limite pas à l’information civique qu’il délivre. Parmi les donateurs, on retrouve de nombreux acteurs de la NBA, qu’ils soient propriétaires, membres du staff technique, ou joueurs. Nous vous livrons ci-dessous, l’état actuel des donations effectuées par les membres de la NBA.

Le premier constat que l’on peut en tirer est que les acteurs de a NBA (en réalité les propriétaires des franchises) sont bien plus enclins à financer le candidat républicain que le président sortant. Les 19 donateurs de Barack Obama ont versé un total de 53 150 dollars, tandis que les 15 donateurs de Mitt Romney ont contribué au financement de sa campagne à hauteur de 69 500$.

D’autres constations prêtent à sourire. Doc Rivers, coach des Bostons Celtics soutien Barack Obama alors son président, son directeur des opération et un des préparateurs physiques soutiennent le candidat républicain. Si Ray Allen ce n’est certainement pas pour rejoindre un président démocrate. Pit Riley le président du Heat finance à hauteur de 7,500$ le candidat Mitt Romney.

Les propriétaires sont quasi unanimes. Seul, le propriétaire des Los Angeles Lakers a consenti à accorder un financement à la campagne présidentielle de Barack Obama à hauteur de…600$. Il lui restera de quoi payer le salaire des nouveaux venus, Dwight Howard et Steve Nash.

Ce rapport de force devrait toutefois évoluer avec la tenue du « Obama Classic Basketball Game » initialement programmé le 12 décembre dernier mais qui a du être reporté à cet été en raison de la fin du lock-out et de la reprise de la NBA concomitante.

Etaient prévues pour ce match, les participations d’une bonne douzaine de stars de la NBA parmi lesquelles, les leaders du mouvement, Vince Carter, Baron Davis et Chris Paul. Sont également attendus, K. Durant, R. Westbrook, R. Allen, C. Anthony, D. Howard, A. Jamison, D. Fisher, R. Gay, T. Hansbrough, K. Love.

A 200$ l’entrée, l’évènement devrait permettre à Barack Obama de lever de substantiels fonds. Sans compter le pack prestige à 35 000$ qui ouvre droit à une participation à un tirage au sort dont le gros lot en vaut la chandelle. En jeu, le droit de disputer un match de basket avec M. Obama, Michael Jordan, Carmelo Anthony et Patrick Ewing.

Obama a quelques atouts pour reprendre la tête de ce classement.