Débats Sports

Kyrie Irving se relève et enfonce les Knicks

Les New York Knicks se rendaient à Cleveland avec la défaite de 41 points contre les Boston Celtics à l’esprit. Les Cavaliers, quant à eux, étaient victorieux des Los Angeles Clippers samedi dernier et cherchaient à enchaîner une seconde victoire de suite. Deux dynamiques différentes se rencontraient donc à la Quicken Loans Arena ce mardi soir.

Les Cavaliers se sont rapidement installés dans le match et ont même bénéficié d’une avance de 18 points durant le premier quart temps. Les Knicks ont poursuivis les Cavaliers pendant tout le match, qui ont pu compter sur un excellent Kyrie Irving et une présence encore une fois solide au rebond.

Points Positifs

– Les 37 points (14-23 au tir) et 11 passes de Kyrie Irving en 36 minutes : Il avait besoin d’un match comme celui-ci. On le répète depuis quelques temps, le début de saison de Kyrie n’a pas été satisfaisant d’un point de vue de son efficacité au tir. Hier, il s’est amusé contre la « défense » des Knicks et a gagné en confiance au cours du match. Il a rentré des shoots qu’il manquait auparavant ainsi que des layups avec contact qu’il ratait il y a quelques jours. Sa prestation à la passe montre également qu’il sait organiser le jeu et qu’il n’est pas qu’un simple meneur scoreur. Il n’a perdu qu’un ballon en 36 minutes, et c’était pour avoir pris trop de temps à déclencher un tir.

Avec un faible pourcentage de 39.4% au tir avant la rencontre face aux Knicks, Irving était le joueur le moins efficace au tir de l’effectif. Cette performance pourrait l’encourager et lui permettre de définitivement lancer sa saison. A noter le bon boulot défensif sur Raymond Felton, qui n’est pas une pointure certes, mais tout de même tenu à 6 points (3-8 au tir). Kyrie s’est également bien joué de Pablo Prigioni.

– Les 18 points (4-6 au tir), 8 rebonds et 5 interceptions du duo Alonzo Gee et C.J. Miles en 30 et 26 minutes respectivement : Ce n’est pas souvent que l’on voit l’ailier titulaire des Cavaliers sortir un bon match. Mais contre des Knicks en perdition, Gee a été performant notamment en défense et très présent au rebond. Son énergie est parfois contagieuse et c’était l’une de ces soirées et on a pu assister à quelques jolis dunks de sa part.

Miles a lui aussi été présent en défense. Son passage du rôle de remplaçant à celui de titulaire a été laborieux mais il semble avoir compris ce qu’on attendait de lui. Très solide en défense, Miles sait aussi marquer des points et nous l’a montré hier avec quelques shoots en périphérie rentrés. Il apporte une vraie sérénité au sein de l’équipe.

– Les 17 points (6-8 au tir) de Jarrett Jack en 26 minutes : On l’a rarement vu aussi efficace et sérieux en sortie de banc, et c’est cette mentalité là qu’il doit apporter à l’équipe. Jack a porté la second unit pendant un second quart temps désastreux où les remplaçants enchaînaient les pertes de balles. On a pu voir que son association avec Kyrie Irving se développait bien et qu’ils évoluent assez naturellement ensemble. Autre nouvelle : ses shoots longue distance son toujours présents.

tumblr_mblkg9zXYT1r4fk9jo1_r1_250

– Le mouvement en attaque : 25 passes décisives pour les Cavaliers sur 42 tirs rentrés. Trop souvent cette saison a-t-on vu les joueurs sur le terrain rester sur place et n’apporter aucune solution au porteur de balle. Cette nuit, Mike Brown s’est dit très satisfait de l’exécution de ses joueurs en attaque. Il peut l’être.Hier, le jeu des Cavs était plaisant à voir.

Points négatifs

– La Tristan Thompson-dépendance. Lorsque Thompson claque son dunk à la suite d’un tir raté par les Cavs, il ressort toute la frustration accumulée au cours du match. Rebonds qui lui échappent et fautes excessives, il n’y est pas habitué. En prenant sa 3e faute dans le deuxième quart, Double T voit son équipe vulnérable et rattrapée par des Knicks clairement moyens mais opposés à ce moment à des Cavs médiocres.

De retour dans le troisième quart, Tristan Thompson va écraser Metta World Peace dans la raquette et permettre aux Cavaliers de reprendre une dizaine de point d’avance.

– Les 3 points (1-6 au tir) et 8 rebonds de Andrew Bynum en 24 minutes : Opposé à Andrea Bargnani durant toute la soirée, Bynum a souvent dû défendre en dehors de la raquette et donc de sa zone de confort. Il a laissé des tirs ouverts à son joueur et n’a pas été efficace en attaque. Il apporte tout de même une présence au rebond et au contre. C’est surtout pour cela que le pivot est important pour les Cavaliers.

– Le second quart temps désastreux des Cavs : On pourrait dire que c’est de la faute de Dion Waiters (6 points à 2-6 et 4 pertes de balle) mais on a peur de son poing. C’est le seul défaut de la soirée. L’attaque était horrible et la défense a tout laissé passer. Les Knicks ont pu revenir à 3 petits points à la mi-temps grâce aux 8 pertes de balles de la second unit dans le quart temps.

Le cas Anthony Bennett

En 6 minutes, Anthony Bennett a marqué un tir à mi-distance, manqué un tir à trois points, pris un rebond, fait une faute inutile et a manqué une opportunité de prendre Prigioni au poste. Tout cela en tant que 3. Rien a signaler donc.

Le Wolf

En référence au personnage de Pulp Fiction, c’est Jason Lloyd du Akron Beacon Journal qui donne ce surnom à Matthew Dellavedova. Un véritable chien de garde, Mike Brown fait appel à lui pour chaque situation délicate qui nécessite une intervention précise. Hier, c’était pour diriger la second unit aux côtés de Jarrett Jack. En 6 minutes, il a marqué 2 points et a distribué une passe. Il a également traumatisé Pablo Prigioni d’un simple regard.

Boxscore

Boxscore Cavs Knicks

Cleveland en est maintenant à 7v-3d à la Q. C’est le meilleur bilan à domicile de la conférence Est derrière Miami et Indiana. C’était également la 4e victoire en 5 matchs des Cavs.