Débats Sports
Don't Miss

Kevin Love manquera le second tour des Playoffs

Après de longues séries d’examens, les Cavaliers ont enfin annoncé la durée de l’indisponibilité de Kevin Love. L’intérieur de 26 ans manquera la totalité du second tour des Playoffs.

Les examens passés à Cleveland ont révélé qu’en plus de sa luxation à l’épaule gauche, Love a subi une déchirure du labrum ainsi qu’une contusion osseuse à la tête. Cette blessure le forcera donc à déclarer forfait pour les matchs à suivre face au gagnant de la série Chicago-Milwaukee (si ce n’est l’intégralité des Playoffs). Il recevra des traitements à Cleveland pendant ce temps là.

Selon les Cavaliers, Love cherchera à recevoir les avis de différents médecins au cours de sa rééducation. La possibilité de pouvoir rejouer cette saison doit lui traverser l’esprit. Néanmoins, avant de vous faire de faux espoirs, sachez que Avery Bradley, l’arrière des Celtics, a connu une blessure similaire en 2012 à la même épaule. Il lui avait fallu quatre mois pour récupérer après son opération. Si on y ajoute les coups multiples qu’a reçu Love au cours des derniers matchs, ça ne présage rien de bon pour Cleveland.

Pour les Cavaliers, c’est évidemment un gros coup dur. David Blatt fait face au plus gros défi de sa courte carrière en NBA. Avec des options limitées à l’intérieur, et face à une équipe imposante de Chicago (qui mène 3-2 dans sa série), le coach devra se servir de son expérience en Europe pour remporter cette série. Avec Thompson, Jones ou encore Marion sur son banc, les options ne font pas rêver.

LeBron James, quant à lui, pourrait faire face à un jeu physique des Bulls plus concentrés sur lui. Il en a l’habitude, mais cette fois-ci, il devrait être utilisé au poste quatre bien plus fréquemment.

Sans spéculer d’avantage, nous vous redirigeons vers un article que l’on a rédigé au lendemain du sweep face à Boston. On y évoque les joueurs ayant connu le même type de blessure que Love auparavant, ainsi que les options qui se présentent aux Cavaliers pour le remplacer.

Cette campagne de Playoffs s’annonçait prometteuse, mais rien n’est encore perdu. Les choses se compliquent sévèrement, mais l’adversité forgera le caractère du groupe. Au cours de sa première série en Playoffs, avant le Game 4, Love produisait 18.3 points et 9.0 rebonds par match.

[themoneytizer id=15816-16]