Débats Sports
Don't Miss

Joey Barton, pas seulement un bad boy ?

La rédaction de debats-sports.com a le plaisir d’accueillir dans ses colonnes la seconde contribution d’une jeune plume. A 18 ans, Sébastien Girard a derrière lui plusieurs années de passion pour le football, le basket et la NFL. Il ambitionne de devenir journaliste sportif pour, qui sait, prendre la place de Pierre Ménès au CFC !  Il nous livre aujourd’hui son analyse sur le cas de Joey Barton, plus que’un Bad Boy? 

L’Angleterre a toujours adoré les « bad boys » du football. De Paul Gascoigne à Mario Balotelli en passant par l’incontournable Joey Barton. Leur point commun ? Ils ne respectent pas les codes. L’un buvait avant les matchs, un autre faisait éclater des feux d’artifices dans sa salle de bains tandis que le dernier écrasait son cigare dans l’œil d’un de ses coéquipiers. Les tabloïds se régalent avec ce genre de personnalités mais qu’en est-il du côté footballistique ?

Un milieu défensif très agressif

L’agressivité est reconnue comme étant une qualité lorsqu’on évolue à un poste défensif. Oui, mais encore faut-il la maîtriser ! Le natif de Liverpool n’en est pas toujours capable. La preuve en est lorsqu’en 2007, lors d’un entrainement de Manchester City, il agresse Ousmane Dabo à cause d’un tacle jugé trop appuyé. Il expliquera par la suite que c’était une « combinaison explosive de football et de violence ». Pour ce geste, l’anglais passera 74 jours en prison avant d’être jugé et d’écoper de quatre mois de prison avec sursis.

Huit mois plus tard, le bad boy sera impliqué dans une bagarre lors d’une soirée passée à Liverpool. Il sera condamné à six mois de prison où il rejoint son frère, Andrew, qui purge une peine pour meurtre à caractère raciste.

Mais toutes ses frasques ne sont pas aussi graves. Lors d’un match de Newcastle face à Everton, l’enfant terrible du football, lassé d’entendre les insultes prononcées à son encontre par les supporters des Toffees, il baisse son short et leur montre ses fesses.

Côté terrain, Joey « le fou » Barton est un joueur plutôt agressif. Certains joueurs peuvent témoigner comme Xabi Alonso qui a reçu un tacle vraiment très appuyé du milieu de terrain anglais, en 2009. L’année suivante, il frappe Morten Gamst Pedersen, le milieu latéral des Blackburn Rovers. Tout récemment, lors du dernier match de la saison des QPR sur le terrain de Manchester City, il est expulsé pour un coup de coude sur Carlos Tevez. Dans la foulée, il assène un coup de genou à Sergio Agüero, venu se mêler de l’histoire, avant de tenter de donner un coup de tête à Vincent Kompany. Le capitaine londonien est ramené aux vestiaires par Micah Richards avant d’aggraver son cas. Il écope de douze matchs de suspension et son club cherche à s’en débarrasser. Mais aucun club anglais ne le veut, du fait de son caractère mais aussi de sa suspension.

Un bon coup pour l’OM ?

Alors les dirigeants des QPR explorent toutes les pistes. Intéressés par le profil de Stéphane M’Bia, le roc marseillais, Tony Fernandes serait prêt à acheter le défenseur camerounais en donnant son joueur. Mais est-ce un bon coup ? L’Olympique de Marseille perdrait assurément un de ses meilleurs joueurs mais récupèrerait un très bon joueur. Outre ses nombreuses frasques et son caractère impulsif, l’international anglais a du talent. Sur le terrain, il est très impliqué dans le jeu de son équipe et dispose de qualités indéniables.

De plus, c’est un leader dans l’âme. Son charisme et sa personnalité en font un homme important dans chaque vestiaire où il passe. Certes, il se laisse parfois emporter mais lorsqu’il se souvient qu’il est footballeur et non pas boxeur, c’est un joueur formidable.

Alors oui, je serai tenté de dire que récupérer un joueur comme ça sans indemnité est un bon coup. Très bon récupérateur de ballons et bon relanceur, il stabilisera une défense marseillaise qui en aura besoin en l’absence de Stéphane M’Bia. Une chose est sûre, on n’attend plus qu’un combat entre Zlatan Ibrahimovic et Joey Barton. Mais on est en droit de se poser plusieurs questions comme : Elie Baup pourra-t-il gérer la personnalité explosive de l’anglais ? Avec quelques joueurs déjà assez agressifs comme Gignac ou Diawara, les tensions ne vont-elles pas se multiplier ?

Ces joueurs n’accepteront pas qu’un nouveau venu à Marseille ne vienne les agresser. Cependant, on peut penser que Joey Barton ait mûri mais nous ne sommes pas dans sa tête. A chaque fois que les observateurs pensaient que l’enfant terrible de Liverpool s’était assagi, il leur prouvait le contraire. Comme si il voulait dire « arrêtez de rêver, je suis toujours le même ». Mais il n’y a pas qu’à l’entrainement qu’il devra se tenir à carreaux car les arbitres français, qui ne sont pas les meilleurs, ont tendance à être très sévères. On ne compte plus les joueurs expulsés pour une faute qui ne méritait qu’un carton jaune et, au contraire, les joueurs qui méritaient d’être expulsés mais qui ne l’ont pas été. La réputation qui précède l’anglais risque d’inciter les arbitres à le surveiller de près et à ne pas lui faire de cadeaux. De plus, la suspension dont il a écopé après avoir fait le ménage lors du match face à Manchester City est transposable en France si la fédération anglaise en fait la demande.

Ce qui veut dire que, à sa signature à Marseille, Joey Barton ne pourra participer à aucun des dix prochains matchs de compétitions nationales de l’Olympique de Marseille ! Cette suspension représente près d’un tiers de la saison ! C’est donc une décision surprenante de la part des dirigeants marseillais puisque l’effectif n’est pas très bien fournie et se priver d’un joueur pour un tiers de la saison (et le joueur ne sera pas prêt tout de suite par manque de rythme) est un pari risqué. Cette décision est d’autant plus surprenante que le club avait décidé de se tourner vers la formation, n’ayant plus d’argent pour acheter des joueurs. Cet été on a vu l’éclosion d’un jeune talent, Raffidine Abdullah, également milieu de terrain.

Cela paraît donc assez étonnant que le club cherche à se renforcer dans ce secteur de jeu avec l’arrivée d’un joueur expérimenté et qui dispose d’un salaire important alors que un tout jeune joueur sort à peine du centre de formation et ne demande qu’à jouer. De plus, avec Benoît Cheyrou, les marseillais ont déjà un joueur d’expérience à ce poste.

En conclusion, cette arrivée de Joey Barton est étonnante et assez incompréhensible. Techniquement, c’est un bon joueur, mais sa personnalité ne va pas du tout avec le club marseillais. Elie Baup devra faire attention à calmer les tensions qui pourraient survenir dans le vestiaire et à l’entrainement. Mais l’entraineur devra également faire des choix pour donner du temps de jeu à Raffidine Abdullah, qu’il avait décidé de lancer cette saison. L’avenir nous dira s’il aura su le faire ou pas.

[themoneytizer id=15816-16]