Débats Sports
Don't Miss

Ils vont marquer 2014. Bilan du mois de Juillet.

*****

Pour la deuxième fois consécutive, nous retrouvons Kei Nishikori avec 2 petites étoiles. Comme beaucoup, le Japonais n’a pas énormément joué ce mois-ci. Nishikori a coupé 3 semaines entre Wimbledon et Washington, tournoi de reprise en vue des Masters de Toronto et de Cincinnati. Sur la surface qui lui sied le moins, le numéro 1 asiatique a fait ce qu’il avait à faire à Londres, avec un 8ème de finale et une défaite en 4 sets contre Milos Raonic, après 3 premiers tours passés non sans difficulté. Dans la capitale fédérale américaine, c’est en quart de finale que le protégé de Michael Chang s’est incliné contre un Richard Gasquet retrouvé. Sur béton, vous pouvez compter sur lui pour faire ce qu’il sait faire de mieux : combattre vaillament et ne donner aucun point facile à ses adversaires. Pour lui, l’enjeu de cette fin de saison va être le Masters, lui qui est pour le moment en 8ème position, mais sous la menace d’un impressionnant trio Murray-Raonic-Gulbis.

Après avoir passé pour la 1ere fois de sa carrière un tour en grand chelem à Roland Garros, Jiri Vesely en a passé 2 à Wimbledon. Et il s’est, au passage, offert sa 1ère tête de série en Grand Chelem, Gaël Monfils, pour sa 1ère victoire en 5 sets sur le circuit professionnel. Au 3ème tour, dans le match des très jeunes joueurs qui poussent, il s’est incliné contre Kyrgios, laissant partir l’Australien vers la lumière et une victoire contre Rafael Nadal au tour suivant. Mais, sur herbe, la fulgurence de Kyrgios n’a laissé aucune chance à un joueur préférant les surfaces plus lentes. Malgré tout, le reste du mois a été catastrophique pour le plus jeune joueur de notre selection. 4 tournois et 3 défaites au 1er tour, toutes sur terres battues. Le béton va faire un bien fou à Vesely, qui est capable de gêner bon nombre de joueurs sur cette surface. Avec 15 victoires pour 15 défaites cette saison, la première saison complète de Vesely sur le circuit ATP reste, malgré tout, une réussite. A lui de faire basculer ce bilan dans le positif.

Cette saison, le tennis tricolore est en retrait. Et on ne peut pas dire que Richard Gasquet fasse exception à la règle. Demi-finaliste à Wimbledon en 2007, le Bitterois a déçu cette année. Après une victoire très difficile contre le qualifié Duckworth en 5 sets au premier tour, il a chuté contre Kyrgios au second tour, après avoir loupé 9 balles de matchs, apportant de l’eau au moulin des détracteurs du français jugé parfois trop faible mentalement. Gasquet a traversé la planète pour se faire sortir dès le 2ème tour à Bogota par l’obscur dominicain Victor Estrella Burgos. La tournée sur béton, Ritchie l’a entamée à Washington, avec des résultats plus probants, notamment sur Nishikori en quart de finale. En demi-finale, c’est Vasek Pospisil, l’un des joueurs les plus décevants de la saison, qui a mis fin au parcours du français. Demi-finaliste à l’US Open l’an passé, il sera compliqué pour lui de faire aussi bien cette saison.

Use your ← → (arrow) keys to browse

[themoneytizer id=15816-16]