Débats Sports

Houston Rockets 2013-2014 : LA Preview !

Houston Rockets 2013-2014

 

L’intersaison :

Dire que l’intersaison de Houston a été réussi serait un pléonasme. Pour faire simple, on a vu cet été se finaliser un plan entamé il y a 3 ans, lorsqu’il est devenu clair que Yao Ming ne foulerait plus jamais les parquets NBA. La pièce maîtresse de ce plan étant un pivot au physique monstrueux, nommé Dwight Howard, que Daryl Morey et son équipe convoitait activement depuis trop longtemps.

L’histoire de Dwight Howard et des Rockets ressemble à celle que l’on voit trop souvent dans les séries pour adolescents américaines. Celle du geek au physique peu avantageux qui fait la cour à la bombasse du lycée, seulement pour se faire rejeter au profit du joueur de foot US canon. Mais après une saison à se faire maltraiter par le playboy californien elle finit par le quitter pour se jeter dans les bras du geek qui la traite bien mieux. Et aussi parce que celui-ci est devenu multi-millionaire en vendant son appli pour smartphone à Google, faut pas déconner.

Certes, pour signer le meilleur pivot de la ligue, les Rockets ont dû se séparer de quelques joueurs qu’ils auraient aimés garder dans un monde parfait, exit donc le très efficace Carlos Delfino, le prometteur Thomas Robinson, James Anderson, Tim Ohlbrecht ou encore l’insupportable Royce White. Pour les remplacer, les rookies Isaiah Canaan et Robert Covington, le spécialiste défensif Ronnie Brewer, le shooteur Israelien Omri Casspi et donc Dwight Howard, arrivent.

Si, selon l’aveu même du GM Daryl Morey, l’équipe peut encore être améliorée, les Rockets ont changé de statut et sont maintenant dans une optique de victoires immédiates. On peut donc supposer que les prochains trades et ajustements d’effectif n’auront pour but que d’améliorer l’équipe sur le court terme.

 

Les joueurs :

Jeremy Lin #7

PG – 25 ans – 1m91 – 91Kg – 4ème saison NBA

Stats 12/13 : 13,4Pts (44%) – 3,0Reb – 6,1Ast – 1,6STls – 2,9TO en 32′

Stats presaison : 11,2Pts (47%) – 3,5Reb – 4,5Ast – 1,7Stls – 2,7TO en 25′

Après une saison 2011-2012 exceptionnelle, le retour sur terre fut difficile pour le meneur d’origine Taïwanaise avec une première partie de saison loin des attentes que la Linsanity et son contrat de $25M/3 ans avaient créés. Si la fin de saison fut bien plus prometteuse, Jeremy manqua la grande partie des playoffs suite à une blessure provoquée par un contact un peu trop viril de Reggie Jackson. Relégué au rang de sixième homme pour cette saison 2013-2014, l’ancien étudiant d’Harvard devrait cependant jouer plus de minutes que le meneur titulaire, Patrick Beverley tandis que les plus grandes libertés qui lui seront attribués dans la second unit pourrait l’inviter dans la course au titre de sixième homme de l’année.

+ : Excellent scoreur, très agressif, rapide

– : Turnover prone, Irrégulier, a besoin de la balle en main

 

Patrick Beverley #2

PG/SG – 25 ans – 1m85 – 84Kg – 2ème saison NBA

Stats 12/13 : 5,6Pts (42%) – 2,7Reb – 2,9Ast – 0,9Stls – 0,5Blcks – 1TO en 17′

Stats presaison : 9,1Pts (50%) – 3,9Reb – 3,4Ast – 1,9Stls – 1,1TO en 24′

Il n’y a même pas un an, Patrick Beverley semblait avoir tiré une croix sur la NBA avant même d’y avoir joué un match. Mais ses très bonnes prestations européennes ont attiré l’œil de Daryl Morey ce qui lui permit d’avoir enfin sa chance en NBA. De là il commence à gagner sa place par de bonnes entrées en garbage time, avant de dépasser Toney Douglas pour le poste de meneur remplaçant, puis de gagner de plus en plus d’importance jusqu’à devenir titulaire pendant les playoffs après la blessure de Jeremy Lin et enfin de passer ce dernier lors de la presaison. En 10 mois l’ancien d’Arkansas est passé d’un joueur dont la NBA ne voulait pas à un meneur titulaire pour un outsider au titre, pas mal non ?

+ : Excellent défenseur, bon shooteur, bon jeu sans ballon

– : Pas un scoreur né, distributeur moyen pour un meneur

 

Aaron Brooks #0

PG – 28 ans – 1m83 – 73Kg – 6ème saison NBA

Stats 12/13 : 7,1Pts (45%) – 1,5Reb – 2,2Ast – 1,3TO en 19′

Stats presaison : 5,3Pts (37%) – 1,5Reb -1,7Ast – 1TO en 13′

Qu’il semble loin le temps où Aaron se révélait en permettant à des Rockets privés de leurs deux stars d’accrocher les Lakers, futurs champions, pendant 7 matchs. Ce temps où Aaron confirmait en étant élu MIP après une saison à plus de 20pts de moyenne. Ce temps où Aaron était régulièrement cité dans des rumeurs de transfert contre des joueurs de la trempe de Kevin Love. Mais voilà, Manu Ginobili est passé par là, la cheville de l’ancien d’Oregon State a craqué sur une action qui aurait dû être anodine et depuis Aaron ne retrouve ni son shoot si régulier, ni sa vitesse exceptionnelle. Après deux piges ratées à Phoenix et Sacramento, entrecoupées d’une saison en Chine, Aaron est retourné au bercail, dans un rôle de troisième meneur. Il devra d’abord aider ses coéquipiers de par son expérience, lui qui à 28 ans seulement est le deuxième joueur le plus âgé de l’effectif.

+ : Super shooteur, rapide

– : Distributeur médiocre, défenseur moyen

 

Isaiah Canaan #1

PG – 22 ans – 1m83 – 85Kg – 1ère saison NBA

Stats 12/13 : 21,8Pts (43%) – 3,5Reb – 4,3Ast -1,5Stls – 3,2TO en 37′ (NCAA)

Stats presaison : 0,8Pts (15%) – 0,8Reb – 1Ast – 0,8TO en 6′

Annoncé en fin de premier tour, l’ex meneur de Murray State a chuté jusqu’au choix des Rockets qui, conformément à leur politique de drafter le meilleur joueur disponible, l’ont récupéré. Canaan a un profil quelque peu similaire à Aaron Brooks : Super shooteur, très rapide, qui attaque bien le panier mais également petit pour le jeu NBA et ne se distinguant pas vraiment pour d’autres qualités que le scoring. Blessé pendant le Summer Camp et après une presaison décevante, il devrait jouer la majeure partie de l’année en D-League.

+ : Bon shooteur, rapide

– : Pas un distributeur, ne semble pas NBA Ready

 

James Harden #13

SG – 24 ans – 1m96 – 100Kg – 5ème saison NBA

Stats 12/13 : 25,9Pts (44%) – 4,9Reb – 5,8Ast – 1,8Stls – 3,8TO en 38′

Stats presaison : 18,7Pts (51%) – 3,1Reb – 3,9Ast – 1,4Stls – 2,3TO en 23′

L’arrivée, il y a un an en provenance d’Oklahoma City, du barbu le plus célèbre de la NBA avait posé beaucoup de questions : Avait-il vraiment l’étoffe d’un Franchise Player ? Méritait-il le contrat en or massif que Houston s’était empressé de lui offrir ? Un an plus tard, le débat existe toujours, mais cette fois la question qui se pose est de savoir s’il mérite le titre de meilleur arrière de la ligue que lui ont attribué les GMs de la ligue, devant Kobe Bryant et Dwyane Wade, rien que ça. C’est dire la réussite de James pour sa première saison chez les Rockets. Mais à l’orée d’une nouvelle saison, un nouveau défi l’attend : Celui d’adapter son jeu à la présence d’une seconde superstar dans l’équipe. S’il a déjà joué aux côtés de joueurs exceptionnels, Harden avait alors un standing bien différent de celui qui est le sien actuellement. Aux côtés de Dwight Howard, il devra continuer de poser des statistiques toujours plus impressionnantes tout en travaillant sur ses principaux points faibles : La défense, les pertes de balles et sa tendance à l’Hero Ball.

+ : Scoreur d’élite, bon distributeur, tendance à attirer la faute, bon rebondeur

– : Peu impliqué en défense, beaucoup de pertes de balles, tendance à en faire trop

 

Francisco Garcia #32

SG/SF – 31 ans – 2m01 – 88Kg – 9ème saison NBA

Stats 12/13 : 5,5Pts (39%) – 1,6Reb – 1,1Ast – 0,8Stls – 0,7Blcks – 0,6TO en 18′

Stats presaison : 10,6Pts (45%) – 2,2Reb – 1,4Ast – 1,4Stls – 0,8Blcks – 1,2TO en 21′

Arrivé discrètement en cours de saison passée aux côtés de Thomas Robinson, Francisco Garcia a crevé l’écran lors d’excellentes playoffs où il fut propulsé dans le 5 de départ, impressionnant par sa défense sur Kevin Durant. De retour cette année dans le Texas, il aura un rôle important en sortie de banc, où l’on attend beaucoup de ses trois points et de sa défense sur l’homme et où il lui sera demandé d’assumer son rôle de vétéran du vestiaire, étant le seul trentenaire de l’équipe.

+ : Excellent défenseur sur l’homme, très bon shooteur

– : Peu athlétique, incapable de pénétrer

 

Ronnie Brewer #10

SG/SF – 28 ans – 2m01 – 107Kg – 8ème saison NBA

Stats 12/13 : 3pts (35%) – 2,3Reb – 0,8Ast – 0,7Stls en 14′

Stats presaison : 2,1Pts (55%) – 1,7Reb – 1,7Ast – 0,7Stls – 0,7TO en 15′

Autrefois un des meilleurs défenseurs extérieurs de la ligue lors de son passage à Chicago, la côte de Ronnie Brewer a grandement chuté lors de la saison passée où il fut incapable de trouver un rôle dans la rotation des Knicks, puis du Thunder. Signé cet été par les Rockets, l’ancien Jazz devrait encore une fois n’avoir qu’un rôle limité en bout de banc.

+ : Excellent défenseur

– : Très médiocre en attaque

 

Chandler Parsons #25

SF – 25 ans – 2m06 – 103Kg – 3ème saison NBA

Stats 12/13 : 15,5Pts (49%) – 5,3Reb – 3,5Ast – 1Stl – 1,9TO en 36′

Stats presaison : 10,7Pts (49%) – 4,3Reb – 2,8Ast – 0,7Stls – 1,3TO en 25′

Lors de sa saison rookie le playboy de Houston avait impressionné par sa défense et son QI basket, gagnant au passage un rôle de titulaire dans la rotation de Kevin McHale. Mais ce n’est que lors de sa seconde saison qu’il s’est réellement révélé au grand public puisqu’il est devenu le second scoreur de l’équipe derrière James Harden. Joueur d’équipe par excellence, l’ancien Gator de Florida aura encore une fois l’occasion de démontrer son jeu All-Around ne comportant pas de réelle faiblesse et de profiter des espaces créés par Dwight Howard et James Harden pour planter les trois points qui font bien mal à l’équipe adverse.

+ : Pas de réel point faible, bon shooteur, très bon défenseur sur l’homme, athlétique, joueur d’équipe, clutch

– : En cherchant beaucoup, il peut améliorer ses aides défensives

 

Robert Covington #33

SF/PF – 22 ans – 2m06 – 98Kg – 1ère saison NBA

Stats 12/13 : 17Pts (44%) – 8Reb – 1,3Ast – 2,2Stls – 1,7Blcks – 2,5TO en 31′ (NCAA)

Stats presaison : 3,2Pts (25%) – 1,8Reb – 0,4Ast – 0,8TO en 9′

Après un cursus complet à Tennessee State, Robert Covington se présentait à la draft sans grand espoir et il ne fut effectivement pas drafté, mais les Rockets l’ont signé immédiatement après la draft, intrigués par ses qualités de shooteur et ses capacités physiques. S’il n’a pas montré grand chose en match, Covington a reçu beaucoup de compliments, de la part des coachs mais aussi de James Harden qui l’a pris sous son aile, pour son travail à l’entraînement, au point de créer la surprise au moment de l’annonce finale de l’effectif. Il ne devrait cependant pas avoir énormément d’opportunités de jeux dans la grande ligue.

+ : Gros shooteur, athlétique

– : Limité

 

Omri Casspi #18

PF/SF – 25 ans – 2m06 – 102Kg – 5ème saison NBA

Stats 12/13 : 4Pts (39%) – 2,7Reb – 0,7Ast en 12′

Stats presaison : 13,3Pts (55%) – 5,1Reb – 1,6Ast – 1,3TO en 22′

Après deux saisons à Cleveland catastrophiques, suivies d’un Euro avec l’équipe d’Israël pas vraiment plus convaincant, Omri arrivait à Houston sur la pointe des pieds, même pas assuré de faire partie de l’équipe finale. Mais, replacé au poste 4 par le staff des Rockets, l’Israélien a crevé l’écran lors de la presaison, au point que les fans de Clutch City espèrent le voir reprendre le rôle laissé vacant par Carlos Delfino, voire même de rendre obsolète un trade d’Omer Asik pour un Aillier-Fort fuyant.

+ : Bon scoreur, bon rebondeur

– : Défenseur médiocre

 

Terrence Jones #6

PF/SF – 21 ans – 2m06 – 114Kg – 2ème saison NBA

Stats 12/13 : 5,5Pts (46%) – 3,4Reb – 0,8Ast – 0,6Stls – 1Blcks – 0,7TO en 14′

Stats presaison : 7,5Pts (42%) – 5Reb – 0,8Ast – 0,8Stls – 1Blcks – 1,3TO en 25′

Suivant une saison 2012-2013 faite de hauts et de bas, Terrence espérait enfin s’imposer dans la rotation de Houston cette saison, et pouvait même rêver d’une place de titulaire au poste 4. Mais une blessure au milieu d’une presaison solide semble avoir ralenti les espoirs de l’ancien Wildcat. A lui de prouver au Coach McHale qu’il peut effectivement être une option fiable aux côtés de Dwight Howard.

+ : Bonnes aides défensives, capable de shooter le 3, athlétique

– : Pas de jeu au poste

 

Donatas Motiejunas #20

PF – 23 ans – 2m13 – 120Kg – 2ème saison NBA

Stats 12/13 : 5,7Pts (46%) – 2,1Reb – 0,7Ast – 0,8TO en 12′

Stats presaison : 9Pts (47%) – 5Reb – 1,1Ast – 1,6TO en 18′

Lui aussi annoncé comme candidat au poste de 4 titulaire, Donatas n’a pas brillé lors de cette presaison. S’il n’a pas non plus déçu, il semble tout de même que Kevin McHale privilégie les options Omer Asik et Omri Casspi. Il devrait cependant avoir des chances de faire bouger la rotation, ses capacités de Stretch 4 semblant convenir parfaitement à une association avec Dwight Howard.

+ : Bon jeu au poste, bon shoot

– : Mauvais défenseur, rebondeur médiocre

 

Greg Smith #4

C/PF – 22 ans – 2m08 – 113Kg – 3ème saison NBA

Stats 12/13 : 6Pts (62%) – 4,6Reb – 0,4Ast – 0,6Blcks – 0,6TO en 16′

Stats presaison : 3,5Pts (46%) – 2,8Reb – 0,3Ast – 0,8Blcks – 0,8TO en 10′

Très efficace la saison passée lorsqu’il sortait du banc, au point de finir la saison régulière titulaire au poste 4, Greg Smith était lui aussi candidat au poste de 4 titulaire, même s’il partait de plus loin, ses qualités semblant moins complémentaires avec celles de Dwight Howard que les autres candidats. Malheureusement pour lui, il était blessé au moment d’attaquer la presaison et n’a eu qu’un temps de jeu limité lors de ses trois apparitions. Il devrait cependant avoir sa chance à un moment ou un autre de la saison, à lui de la saisir aussi bien que la saison passée.

+ : Excellent finisseur dans la raquette, athlétique

– : Médiocre au rebond et en défense

 

Dwight Howard #12

C – 27 ans – 2m11 – 120Kg – 10ème saison NBA

Stats 12/13 : 17,1Pts (55%) – 12,4Reb – 1,4Ast – 1,1Stls – 2,4Blcks – 3TO en 36′

Stats presaison : 11,7Pts (48%) – 9,3Reb – 1,4Ast – 0,7Stls – 1,7Blcks – 2,6TO en 24′

Le meilleur pivot de la NBA depuis une demi-décennie a rejoint Houston, permettant donc aux fans Texans les rêves les plus fous. Considéré comme décevant la saison passée, «Superman» a tout de même fini meilleur rebondeur de la ligue, tout en scorant plus de 17pts à 55% aux shoots et presque deux blocks et demi, c’est dire son potentiel lorsqu’il est en bonne santé. Appelé à démarrer poste 4, il devrait cependant jouer la majorité du temps en tant que pivot, son poste naturel où l’on attend beaucoup de son association avec James Harden. Il n’aura pas le droit à l’erreur, les fans de la NBA, et plus précisément les fans des Lakers, l’attendent au tournant.

+ : Monstre physique, joueur d’élite en défense et au rebond, excellent en Pick&Roll

– : Pas de shoot, mauvais aux lancers-francs, jeu poste bas limité

 

Omer Asik #3

C – 27 ans – 2m13 – 107Kg – 4ème saison NBA
Stats 12/13 : 10,1Pts (54%) – 11,7Reb – 0,9Ast – 0,6Stls – 1,1Blcks – 2,1TO en 30′

Stats presaison : 3Pts (27%) – 6,7Reb – 0,7Ast – 1,3TO en 22′

Excellent dans son rôle la saison passée, Omer Asik semblait être le grand perdant de l’arrivée de Dwight Howard, au point de réclamer un transfert. Si celui-ci ne lui a pas été accordé c’est parce que Kevin McHale pense pouvoir réussir à faire jouer les deux pivots côte-à-côte. Si l’expérience a été courte en presaison, dû au fait que le géant Turc y est arrivé blessé, elle fut réussie : Sur la petite période de temps (36 minutes au total) où les deux meilleurs rebondeurs de la ligue la saison passée furent associés, Houston a posé un Defensive Rating excellent de 62 points encaissés pour 100 possessions. Si cette association ne devrait pas être utilisée plus que de mesure contre des équipes jouant petit, elle permet à l’ancien Bulls d’avoir encore une place à Houston.

+ : Rebondeur d’élite, excellent défenseur, bon poseur d’écrans

– : Très maladroit poste bas, aucun shoot.

 

La rotation :

Kevin McHale a tranché et le 5 qui commencera la saison sera composé de Patrick Beverley, James Harden, Chandler Parsons, Dwight Howard et Omer Asik. Trois joueurs semblent assurés de faire partie de la Second Unit : Jeremy Lin, Omri Casspi et Francisco Garcia. Les deux premiers cités pourraient même jouer plus que leurs titulaires respectifs, Patrick Beverley et Omer Asik. Une rotation NBA classique étant composée de 9 joueurs, on peut légitimement penser qu’un intérieur en plus viendra étoffer l’équipe des remplaçants, Greg Smith, Donatas Motiejunas et Terrence Jones semblent tous trois partir sur la même ligne pour ce poste. Les deux perdants rejoindront Ronnie Brewer et Aaron Brooks en bout de banc tandis que Robert Covington et Isaiah Canaan devrait découvrir l’univers merveilleux de la D-League.

 

Les coachs :

Pour la troisième saison consécutive, Kevin McHale sera le coach principal des Rockets où il a fini à plus de 50% de victoires pour ses deux premières saisons, se qualifiant même en playoffs la saison passée. Excellent meneur d’hommes, il est connu pour la grande liberté qu’il donne à ses joueurs sur le terrain. Ses limitations tactiques seront compensées par une troupe de quatre entraîneurs adjoints parmi les meilleurs de la ligue, la preuve étant que trois d’entre eux ont été approchés cet été pour une position de coach principal. Kelvin Sampson semblait le plus proche d’obtenir un rôle de Head Coach qu’il a tenu brièvement la saison passée à Houston, durant le deuil de Kevin McHale. Responsable de l’attaque très efficace de Houston, Kelvin semble appelé à mener une équipe NBA un jour ou l’autre. Second adjoint : J.B. Bickerstaff, fils de l’adjoint des Cavs, est connu comme l’interlocuteur des joueurs. Chris Finch, ex-coach de l’équipe de Grande-Bretagne aux JO de Londres et de l’équipe de D-League des Rockets est pour beaucoup le successeur désigné de Kevin McHale. Dernier adjoint, Dean Cooper est le seul à ne pas s’être vu approcher pour un rôle de Head Coach.

 

Quelques pronostics pour finir :

Certes ce n’était que de la presaison, mais les victoires plus que probantes infligées à des candidats au titre (Indiana x2, San Antonio, Memphis) et la régularité des joueurs stars de l’effectif est plus que prometteuse pour la saison à venir. Voilà pourquoi je pronostique un bilan de 57-25 associé à une troisième place à l’Ouest suivi d’une défaite en finale de conférence après un parcours plutôt facile lors des deux premiers tours.
Au niveau des stats individuels, je pense que les points et rebonds de James Harden baisseront mais que ses assists augmenteront pour finir la saison avec des stats de 23,5p/4r/7,5a, idem pour Chandler Parsons qui finira l’exercice à 13p/5r/4,5a. De son côté Dwight Howard redeviendra le pivot dominant qu’il fut dans le passé et décrochera pour la quatrième fois le triplé DPOY/1st-NBA Team/1stdéfensive Team avec des stats similaires à la saison écoulée (17p/13,5r/2,5b). Jeremy Lin de son côté finira la saison à 13p/7a et sera dans la shortlist pour le titre de meilleur 6ème homme, qu’il perdra. Omer Asik ne sera PAS tradé et finira la saison avec des stats de 4p/6r en 22′ par match, tout en faisant un travail de l’ombre hallucinant. Omri Casspi et Patrick Beverley recevront tout deux des votes pour le titre de joueur ayant le plus progressé mais finiront globalement loin des premières places tandis que Donatas Motiejunas, Greg Smith et Terrence Jones décevront, un voire plusieurs des trois ayant même été tradé avant la deadline

Voilà, rendez-vous dans un peu plus de 6 mois pour que vous puissiez tous vous moquer de mes prédictions, et bonne saison à tous !