Débats Sports

HEAT ME UP : Janvier (6-7)

Nope. Not in my house

En janvier, nous avons passé le cap de la mi-saison et force est de constater que le Heat déçoit. Incapable de trouver de la constance, capable de gagner sur le terrain des Clippers mais aussi de perdre à Charlotte en n’inscrivant que 76 points, Miami ne parvient pas à remonter la pente. Coincée à la 7e place à l’est et même menacée par ses poursuivants, l’équipe, qui semble certes avoir enfin retrouvé des principes défensifs, ne parvient toujours pas à enchainer les victoires. Spoelstra a beaucoup tenté ce mois-ci, modifiant à l’envi ses rotations pour tenter de trouver la bonne formule… sans succès jusqu’ici.

WEEK BY WEEK

Semaine 1 (1-1)

L’année 2015 démarre par une défaite (une branlée) à Houston, où le Heat a proposé équipe bien trop faible pour faire face à la puissance offensive texane.  Seule satisfaction du match (comme souvent ce mois-ci), Hassan Whiteside qui produit 14pts grâce à un looooong garbage time. La semaine se termine avec une victoire contre Brooklyn grâce à un bon duo Wade-Bosh et un très bon Whiteside  qui produit 11pts 10rbds 5contres.

Ce mois-ci les photos vont être très difficiles à légender...

Ce mois-ci les photos vont être très difficiles à légender…

Semaine 2 (1-1) :

Irrégularité quand tu nous tiens. Le Heat entame son dangereux road trip à l’ouest par une défaite,sur le parquet de Portland. Encore une fois, c’est un effondrement total dans le QT3 qui amène la défaite. L’équipe se reprend cependant très vite avec une victoire de prestige sur le terrain des Clippers. Un Bosh au top (34pts) et un Whiteside monstrueux (23 points 16 rebonds) en sortie de banc mènent la danse tandis que Wade distribue (13points-10 passes). Miami est à ce moment là 7-6 quand Wade fait 7 passes ou plus. Le vrai évènement, c’est la monstrueuse performance de Whiteside une vraie révélation qui sort un match complètement énorme face à une solide raquette.

Vraiment très difficiles...

Vraiment très difficiles…

Semaine 3 (2-1) :

Enfin Miami enchaine deux victoires ! Ce n’était pas arrivé depuis les 22 et 23 novembre.  Toujours au Staple Center, cette fois-ci contre les Lakers, le match est un festival de maladresse des deux côtés qui s’achève sur un score de …. 78-75. Offensivement à l’ouest (c’est le cas de le dire), l’équipe est portée par  Chalmers et Whiteside qui la maintiennent à flot. Le Heat ne peut cependant rien faire face à l’ogre Golden State. Le leader de l’ouest reste trop fort malgré un nouveau bon match de Whiteside. Enfin, Miami va terminer son road trip par une victoire chez les Kings. Une belle défense sur Demarcus Cousins et une attaque menée par Bosh et Deng (30 et 25pts amènent à la victoire. Le Road trip à l’ouest se termine donc avec un bilan positif (3-2) et une belle victoire référence face aux Clippers. Globalement, de gros progrès défensifs ont été constatés (5 adversaires sous les 50%), en plus de la révélation Whiteside qui se confirme. Après un bon gros mois hors de la rotation, les problèmes de meneurs et la blessure de Wade ont poussé Spoelstra à donner une nouvelle chance à Shabazz Napier, titularisé à la mène sur quelques matchs. Il a produit des matchs corrects, rendant encore plus difficile l’établissement d’une hiérarchie au poste de meneur.

Yup, he's back

Yup, he’s back

Semaine 4 (2-2) :

La semaine commence par une défaite à la maison contre OKC, malgré une bien meilleure défense, dans la lignée du road trip, mais une production offensive pas à la hauteur (Deng blessé, 8pts). Incapable de faire preuve de constance, le Heat est défait à Charlotte. Quand la défense va c’est l’attaque qui s’écroule : Sans aucune réussite et aucun scoring, le Heat tombe (Deng et Whiteside sont absents, blessés) 78-76. Seule satisfaction, Ennis a eu du temps de jeu et l’a fait fructifier (8pts 7rebonds). L’équipe se reprend cependant avec une victoire sur le parquet d’Indiana, avec un Luol Deng (23pts) qui reprend enfin ses responsabilités. Il n’a marqué plus de 20pts que deux fois ce mois ci. A noter, le bel apport du Birdman, titulaire, qui a pris 13 rebonds. La semaine se cloture sur une superbe victoire sur le parquet de Chicago, avec un match maitrisé de bout en bout. L’équipe a été portée par un très bon match de Wade (26 points dont 12 dans le QT4) et une ENORME performance de Whiteside, qui signe un triple double historique : 14 points, 13 rebonds, 12 contres (record de franchise) en seulement 24min. Une vraie belle victoire collective qui donne le sourire, avec de beaux apports de Bosh, Deng et Chalmers.

Semaine 5 (0-2) :

Défaite contre un concurrent direct qui occupe la 6e place à l’est, Milwaukee. Pour la 3e défaite en 3 confrontations cette saison, le Heat est battu 109-102 par la bande de Jason Kidd. Malgré un très bon passage (une fois n’est pas coutume) dans le 3e quart-temps et une grosse production de son 5 de départ (89 points sur les 102 du match), Miami n’est pas parvenu à contenir les jeunes pousses du Wisconsin et notamment leur banc. La blessure de D-Wade, sorti en cours de match, vient ajouter une ombre au tableau de la défaite, tandis que la satisfaction se trouve une fois encore du côté d’Hassan Whiteside, avec 16 points et 16 rebonds, mais aussi de Mario Chalmers, en difficulté dernièrement, qui ajoute 21 points. Wade devrait manquer 2 à 3 semaines (encore..) à cause d’une blessure au tendon. Contre Dallas  enfin, Miami produit un match qui ressemble à sa saison : décevant. Sans Wade ni Deng, les autres joueurs n’ont pas su tenir la baraque, à l’image de Bosh (5/18 au shoot) ou de Norris Cole toujours aussi maladroit (1/10). Seul James Ennis a su profiter de ses minutes pour apporter 15 points qui font du bien, mais Miami était bien trop inconstant pour contenir Dallas.
Ah oui, aussi, Whiteside a encore planté 16 points, pris 24 rebonds dont 10 offensifs et prouvé qu’il était actuellement le meilleur joueur du Heat. Une soirée normale quoi.

TOP JOUEURS

(Les statistiques présentées sont celles du mois de janvier uniquement)

MVP ! MVP ! MVP !

Whiteside. 13 points 10,5 rebonds 3,5 contres. Enorme. Monstrueux. Le garçon s’est révélé au grand jour, avec un apport toujours important en un temps de jeu limité. Son agressivité au rebond et au contre transforme l’équipe dès qu’il est sur le terrain. Il avait déclaré être venu pour  « contrer, prendre des rebonds et dunker sur les gens », pari tenu. Ce mois-ci, en plus de son apport plutôt constant, il a sorti trois performances impressionnantes. Contre la raquette des Clippers, il produit en sortie de banc une feuille de stats à 23 points 16 rebonds. Mais c’est sa performance face à la raquette très fournie des Bulls qui donne le tourni : 14 points, 13 rebonds, 12 contres, en seulement 24 minutes, soit le plus petit temps de jeu parmi les joueurs ayant sorti une telle performance (et ils sont peu nombreux). Il a ce soir là clairement donné la victoire à Miami. Enfin contre Dallas il a surtout prouvé qu’il était indispensable. En plus de ses 16 points et 24 rebonds, il était flagrant que sa présence sur le terrain était directement corrélée avec les performances de l’équipe. Dallas a fait un écart dès qu’il est sorti sur le banc.  On lui trouve une petite place au All Star Game ?

Plutôt TOP

Bosh. 21,3 points, 6 rebonds, 2,5 passes. Bosh continue à assurer. Si certains seront déçus par ses chiffres qui ne crèvent pas le plafond, il restte la valeur sûre du Heat, le plus régulier des scorers et le leader. Ses pourcentages continuent d’être bons et sa capacité à rentrer les shoots importants quand il le faut est précieuse.

Birdman. 5,5 points, 6,2 rebonds, 1 passe. Chris Andersen est baladé depuis de début de la saison dans la rotation, entre joueur de rotation et titulaire occasionnel. Lors de ses passages dans le 5 il a rendu de grands service, produisant de belles prestations au rebond (13 prises contre Indiana).

Wade 17 points 4 rebonds 5 passes. Après un fantastique mois de décembre où il avait du tenir à bout de bras l’équipe, la production statistique de D-Wade a un peu baissé. Blessé à la fin du mois, l’arrière n’en reste pas moins très précieux, ses shoots à mi-distance sont toujours dévastateurs et une stat vient affirmer son impact : Il est le meilleur scoreur de la ligue dans le QT4 (6.5 points).

MEH….(oui toute l’équipe pourrait être rangée là, je sais).

Haslem. 2 points, 3 rebonds, 0,5 passe. Bof bof. Comme d’habitude UD apporte son leadership vocal, son énergie… mais également sa maladresse, ratant parfois les shoots les plus simples. Il reste cependant un battant et une pièce maitresse du vestiaire.

Ennis. 3,2 points, 2,5 rebonds, 1 passe. Le rookie continue son apprentissage. Sa fougue fait du bien à l’équipe lorsqu’il joue, et il est l’un des rares à savoir faire fructifier ses minutes lorsqu’il foule le parquet. L’inconstance générale de l’équipe force Spoelstra à hésiter dans ses rotations, ce qui n’aide pas Ennis à apporter plus.

Chalmers. 9,5 points, 2,5 rebonds, 4 passes. Les performances de Mario ce mois-ci n’aident vraiment pas à la constitution d’une hiérarchie claire chez les meneurs. A l’image de l’équipe il est complètement irrégulier, capable d’apporter au scoring un soir, de sombrer dès le lendemain… un mois très moyen.

Napier  3,5 points, 2,5 rebonds, 3 passes. Ressorti du frigo par Spo qui a bien vu que Norris Cole était incapable de mener l’équipe cette saison, Shabazz a de nouveau eu un peu de temps de jeu à partir de la mi-janvier. En délicatesse avec son tir, il a tout de même pu montrer son potentiel avec quelmques matchs corrects

Deng. 13 points, 5,5 rebonds, 2 passes. Décevant. Souvent blessé mais surtout extrêmement irrégulier, Deng ne parvient toujours pas à s’imposer comme une valeur sûre en attaque. Sa moyenne de points à encore chuté ce mois-ci et n’est pas digne de son rang, surtout lorsque l’on voit les besoins du Heat en attaque. Son apport reste honnête, mais semble insuffisant par rapport à ce que l’on peut attendre de lui.

Granger. 4,5 points, 3 rebonds, 1 passe. Meh… titularisé pour remplacer Wade pendant ses blessures, Granger ne parvient pas à apporter de façon constante à l’équipe. S’il a pu parfois prendre feu le mois dernier, il a été en janvier très mauvais au shoot (30% dont 25% à 3pts).

Capture d’écran 2015-01-21 à 18.08.58

Pas TOP (voire même là)

Cole. 4 points, 2 rebonds, 3 passes. Sorti de la rotation au poste 1 (il est de nouveau passé derrière Shabazz), il a vu ses minutes drastiquement chuter ce mois-ci, passant de 28min par match en décembre à 18 en janvier. Il n’a toujours pas réussi à trouver la mire et à mettre à profit son temps de jeu, ce qui l’écarte encore un peu plus de l’équipe (DNP contre Chicago) et ouvre la voie à un éventuel trade.

Williams. 3,5 points, 2 rebonds, 0,5 passe. Ses minutes ont chuté avec les remaniements de la rotation et le retour en forme de Danny Granger. Il jouait ainsi 20min/match en décembre mais seulement 12minutes/match ce mois ci. Avec cette chute du temps de jeu, le joueur qui avait très bien démarré la saison semble manquer de rythme, et son pourcentage s’en ressent. Williams va donc devoir s’adapter à son nouveau rôle, plus loin dans la rotation, pour rester utile et efficace avec un temps de jeu limité

Pourcentage à 3pt de Williams par mois

ABSENT

McRoberts Get well soon.

Qui a cru en Whiteside ? C’est moi

CE MOIS-CI LE HEAT A SU….

Révéler un pivot monstrueux

Faire remonter la note de Whiteside dans NBA 2K.

Gagner chez les Clippers et les Bulls

Sortir un nouveau maillot

Envoyer deux représentants (dont un blessé) au All Star Game

CE MOIS-CI LE HEAT N’A PAS SU….

Gagner plus de matchs qu’il n’en a perdu

Accélerer le jeu : toujours bon derniers au nombre de possession par match

Marquer plus de 80 points contre les Lakers, les Hornets et les Mavs

Passer un mois sans blessure d’un joueur majeur

"ask Noah how he feels about facing Hassan Whiteside for the first time"  Hassan Whiteside

« ask Noah how he feels about facing Hassan Whiteside for the first time »
Hassan Whiteside

STATS :

WHITESIDE 23 POINTS À 10/13, 16 REBONDS contre les Clippers

Bosh 34 points contre les Clippers

Deng 25 points contre les Kings

Wade 26 points dont 12 dans le dernier Quart-temps contre Chicago

WHITESIDE 14 POINTS 13 REBONDS 12 CONTRES EN 24 MINUTES contre Chicago aussi.

WHITESIDE 16 POINTS 16 REBONDS contre Milwaukee