Débats Sports

Grand Prix d’Inde Sebastian Vettel et Adrian Newey gagnent. Alonso résiste.

Le Grand Prix d’Inde a livré son verdict. Sans surprise, le double champion du monde allemand, Sebastian Vettel a remporté sa quatrième course consécutive marquant un peu plus ce championnat de son empreinte.

Le pilote allemand reste à ce jour le seul vainqueur sur le tracé Buddh. Après le premier doublé de la saison, lors du dernier Grand Prix, les Red Bull ont de nouveau placé leurs deux monoplaces sur le podium. Avec 89 points d’avance sur la Scuderia à trois Grand Prix de la fin de saison, le championnat du monde des constructeurs devrait une nouvelle fois revenir à la marque autrichienne.

Malgré la suprématie des Red Bull, le championnat du monde des pilotes n’est pas encore joué. Le suspens tient au bout du volant d’un Fernando Alonso encore exceptionnel ce dimanche. Parti depuis la cinquième position sur la grille, le natif des Asturies est parvenu à dépasser les deux McLaren et une des deux Red Bull, celle de Mark Webber, en fin de course. Si Sebastian Vettel était hors de portée du pilote Ferrari, cette deuxième place permet à Alonso de n’accuser que 13 points de retard sur l’allemand. Il reste à portée de fusil du double champion en titre et est idéalement placé pour profiter d’une erreur ou d’un ennui technique qui viendrait perturber la marche en avant de Vettel.

Si la Scuderia Ferrari est encore en lice pour un titre de champion du monde des pilotes qui lui échappe depuis 2007 et le sacre du finlandais Kimi Raïkkönen, elle le doit au talent et à l’opiniâtreté de son pilote espagnol. L’expérience du titre arraché par l’actuel pilote Lotus, doit servir de boussole à Alonso. En effet, distancé par ce même Alonso et son coéquipier de l’époque Lewis Hamilton, Kimi Raïkkönen était revenu de nulle part. Alors qu’en 2007, la victoire ne rapportait que 10 points, le scandinave accusait un retard de 17 points sur le britannique et 15 points sur Alonso à deux manches de la fin de saison. Ses chances de titre étaient pour ainsi dire nulles. Mais le pilote Scuderia remporta les deux derniers GP, Alonso ne put faire mieux que second et troisième, pendant qu’Hamilton ne ramenait que deux points en deux GP. Kimi Raïkkönen a remporté un titre qui était perdu. Alors 13 points en 3 courses où la troisième place rapporte 15 points, ne serait qu’une pacotille si la Red Bull Racing ne cessait de s’améliorer.

Les trois derniers Grands Prix devraient se résumer à un face à face entre les Red Bulls et les Ferrari. Les ambitions de McLaren pour les titres pilotes et constructeurs étant définitivement enterrées, l’écurie de Woking semble se consacrer sur la saison prochaine. Lors de ce GP d’Inde, les mécaniciens britanniques avaient installé des nouveautés sur la monoplace de Lewis Hamilton sans l’en informer. Ce sont les journalistes qui le questionnaient sur l’effet de ces nouveautés sur les performances de l’auto qu’il en a pris connaissance. Ambiance !

Seules les Red Bull et les Ferrari semblent encore engagées dans la course au développement pour chercher les dixièmes qui feront la différence. Fernando Alonso, ne doit pas seulement lutter contre Sebastian Vettel, et Mark Webber, mais aussi contre Adrian Newey. Or ce dernier est certainement le plus coriace à battre.

Pour le reste, Kimi Raïkkönen, à l’instar des deux pilotes McLaren a fait ses adieux au titre. Felipe Massa a signé son plus mauvais résultat depuis la fin de la trêve estivale. Le brésilien décompresserait-il, maintenant que son avenir est scellé chez les rouges ? Le milieu de grille a donné lieu à de belles passes d’armes notamment entre Nico Hulkenberg et les deux Williams. Celui que l’on annonce avec insistance du côté de Sauber où il aurait signé un contrat, a une nouvelle fois démontré qu’il mériterait d’avoir sa chance dans une auto capable de jouer la victoire.  Un potentiel que n’ont clairement plus les flèches d’argent. Alors qu’elles vont accueillir, Lewis Hamilton l’an prochain, les monoplaces du constructeur allemand ne sont plus au niveau. Ross Brawn et son équipe se concentrent sur la prochaine mouture de la F1W03. De telle sorte que l’on s’interroge sur la capacité des Mercedes à se hisser dans les points d’ici la fin de saison. Les deux pilotes allemands ont terminé la troisième course consécutive sans inscrire le moindre point. L’écurie n’offrira pas à Michael Schumacher une sortie digne de son palmarès. On transige avec l’hommage au passé du prodige allemand, pour se consacrer à l’avenir. Un peu à l’image de cette fin de saison pour l’ensemble du plateau.

Sebastian Vettel, Fernando Alonso, leurs coéquipiers et leurs mécaniciens se livrent bataille pour les titres de champion du monde pilotes et constructeurs 2012. Les autres ont rendu les armes et espèrent faire mieux l’an prochain. Adrian Newey, lui, continue à travailler aux victoires d’aujourd’hui et de demain.