Débats Sports

Felipe Massa reste chez Ferrari en 2013, Vettel y arrive en 2014 ?

Annoncée comme inéluctable depuis plusieurs semaines par Débats Sports, la prolongation de Felipe Massa pour une saison supplémentaire au sein de la Scuderia Ferrai est désormais officielle. Le pilote brésilien restera jusqu’à la fin de l’année prochaine le coéquipier de Fernando Alonso, avant de laisser la place à Sébastian Vettel comme l’annonce la BBC ?

La prolongation de Felipe Massa, une décision logique…

Alors que son début de saison était pour ainsi catastrophique, le Brésilien est revenu au premier plan depuis la fin de la trêve estivale. Le pilote brésilien est tout simplement le pilote qui a marqué le plus de points depuis le Grand Prix de Belgique derrière l’intouchable double champion du monde germanique. Ces performances auraient pu être embellies de deux podiums supplémentaires si celui qui a remporté 12 Grand Prix pour la marque au cheval cabré, n’avait accepté de laisser son leader le dépasser à Monza devant les Tifosi et accepté de lever le pied le week-end dernier alors que son rythme était explicitement supérieur à celui de l’espagnol. Dès lors, quel meilleur second pilote, la Scudria pouvait-elle espérer faire siéger aux côtés de son double champion du monde ?

L’impétueux Sergio Pérez aurait pu, du être la solution idoine de remplacement du pilote brésilien. Membre de la filière jeune pilote de la Scuderia, le jeune mexicain a finalement rejoint les rangs du rival histoire de McLaren, soulevant les interrogations sur la pertinence de cette filière jeunes pilotes.

…de Fernando Alonso

Depuis son arrivée du côté de Maranello, Fernando Alonso tire le maximum d’une monoplace loin d’être la plus efficace du plateau. Malgré une auto nettement en deça de celles de ses concurrents, le natif des asturies a permis à la Scuderia de croire en ses chances de titres jusqu’au dernier Grand Prix de la saison 2010 et de mener le championnat 2012 jusqu’à cette semaine. A l’instar de Michael Schumacher en son temps, Fernando Alonso a pris le pouvoir au sein de la Scuderia. Son soutien inconditionnel à son co-équipier a contribué à laisser le brésilien dans la course au renouvellement de son contrat quand bien même les résultats ne suivaient pas. Les récentes performances du brésilien ont fait le reste, mais pas assez pour dissiper les rumeurs qui envoient Sebastian Vettel du côté de la Scuderia en fin de saison prochaine. Pas assez non plus pour lui garantir un salaire à la hauteur de son précédent contrat. Le vice champion du monde 2008, n’émargera « qu’à » hauteur de 6 millions d’euros l’année prochaine, contre 10 l’année passé, 15 lorsqu’il faisait équipe avec Kimi Raïkkönen. La Scuderia conservera le même tandem de pilotes tout en réalisant de substantielles économies. Dans la perspective d’une intersaison prochaine agitée ?

Vettel chez Ferrari ?

Alors que l’identité du propriétaire du second baquet de la Scuderia n’avait pas encore été officialisée, la BBC annonçait un accord signé entre l’écurie dirigée par Luca Di Montezemolo et le double champion du monde allemand. Le contrat entre les deux parties porterait sur un contrat valable pour la saison 2014 sous condition de performances de l’écurie italienne au championnat du monde des constructeurs. L’information a été balayée d’un revers de main par Luca Di Montezemolo himself, que la perspective d’aligner a minima 5 titres de champions du monde en sur auto dans deux ans ne convainc guère.  « J’ai toujours dit que je ne veux pas deux coqs dans le poulailler, ça ne me plaît pas et ça créé des déséquilibres dans l’équipe ».

Il est vrai que les récentes expériences de cohabitations entre deux champions du monde chez McLaren (Hamilton-Alonso, puis Hamilton-Button) n’ont pas nécessairement convaincues. Et la Scuderia n’a jamais été particulièrement friante de ce genre de duo. Jamais depuis 1953, la Scuderia n’a aligné deux champions du monde côte à côte. Au contraire les récents tandem été clairement déséquilibré avec un leader annoncé. (Schumacher-Irvine, Schumacher-Barrichello, Schumacher-Massa, Massa-Raïkkönen, Alonso-Massa). Dès lors quel crédit apporter aux « informations » de la BBC ?

Sebastien Vettel, comme tout pilote automobile ne rechignerait pas à rejoindre les rangs d’une écurie aussi légendaire que Ferrari. Or 2014 sera une date charnière pour le pilote allemand. Le double champion du monde, aura certainement triplé la mise à la fin de la présente saison. L’année 2013 sera donc pour lui l’occasion de réorienter sa carrière, après un quatrième titre de champion du monde ou bien après la perte de son titre. Dans tous les cas de figure, un départ de chez Red Bull pourrait bien être accéléré par l’introduction des nouveaux moteurs. Alors que les cartes seront rabattues à l’aune de la saison 2014, Sebastian Vettel pourrait se laisser convaincre par la perspective de piloter pour la Scuderia.

Le contrat de Vettel au sein de l’écurie autrichienne comporte des clauses de performances qui pourraient permettre à l’allemand de se libérer de ses engagements pour rejoindre une écurie rivale et former avec Fernando Alonso, le plus beau duo de pilotes de Formule 1 depuis l’association entre Prost et Senna. Selon la BBC, Fernando Alonso, ne s’opposerait pas à la venue de l’allemand du côté de Maranello. Pour cause, l’ibère aurait là l’occasion de démontrer qu’à machine égale il est bien le meilleur pilote du plateau. Il aurait alors une meilleure connaissance dans la structure que son coéquipier et rival. Et le même nombre de titres de champion du monde ?

  • Alonsocampeon

    Pouvez-vous faire plus d'articles sur la formule 1? Ils sont toujours très instructifs.