Débats Sports
Don't Miss

Episode 12/82 : Indiana Pacers (11-1) 97 @ 82 Boston Celtics (4-10)

       Nous avions rendez-vous avec les Celtics hier soir pour aller leur apprendre le basketball au TD Garden. C’est donc chose faite avec un match au suspense quasi nul, remporté 97-82.

 

        On commence à en avoir un peu marre de raconter toujours la même chose dans nos résumés. En d’autres termes, nous avons été médiocres en première mi-temps, pendant que Michael Jordan Crawford nous montrait qu’il peut être un vrai bon joueur avec un joli 8/8. Les Pacers rentrent aux vestiaires avec un déficit de 8 points, avec un 3Pts au buzzer de Crawford (50-42). Néanmoins, les Pacers ne s’affolent pas. Après tout, ils ont été menés 9 fois en 11 matches et en ont gagné 8. Alors un douzième, pourquoi pas ?

        On doit détruire les équipes adverses dès le début du match, selon Lance Stephenson. Il a bien raison. Toujours est-il que le 3e QT a été dévastateur pour les Celtics, qui n’ont pu inscrire que 8 points dans le quart-temps, pendant que les Pacers, sous l’impulsion de Paul George (27 points dont 22 dans la deuxième mi-temps), en inscrivaient 25. Dans le 4e QT, les Pacers consolident leur victoire et Lance Stephenson devient le premier joueur cette année à compiler deux triple-doubles (10 Pts, 11 Reb, 10 Ast). Tout va bien dans l’Indiana. Même si Danny Granger et Charles Akeem Watson sont malades.

BosInd

        Score final, 97-82. On to the next one, qui est un match à Indianapolis, face aux Philadelphie 76ers ce soir, à 1h00 du mat’.

 

Bulletin

Mr. Quik Man of the Game :

 Lance Stephenson

       STEPHENSON Lance : Eh oui, un deuxième triple-double. Dans la plus grande discrétion et l’efficacité. 1 seul TO, 4 steals en plus. Sans shooter un seul 3Pts, d’ailleurs. Gump a encore une fois été excellent ce soir. Call Mr. Quik, dial the number, spell the word.

Très Bien :

 

       WEST David : Mr. West is in the building. Every damn night. Quand ça ne marchait pas avec PG, on s’en est remis à ce qu’on faisait l’année dernière : jouer sur West. Et il fut bon, hier.

        GEORGE Paul : Bien sûr, c’est le meilleur joueur des Pacers, mais il est bien trop absent dans la première mi-temps pour être notre Mr. Quik Man of the Game. Même si 22 points dans la deuxième mi-temps, c’est très fort, quand même. Qu’est-ce qu’il est fort.

        SCOLA Luis : Il a marqué autant de points que tout le banc de Boston. Et il est vraiment super fort, le bougre. Il shoote à 7-9 ce soir. Peut-être un des meilleurs trades de l’année.

Bien :

       HIBBERT Roy : 6 points, 8 rebonds, 2 blocks, on dirait le Roy Hibbert d’il y a 2 ans. Pas un mauvais joueur, loin de là, mais pas le monstre qu’il est d’habitude. On n’avait pas besoin de plus, donc pourquoi pas se reposer.

        MAHINMI Ian : En termes de talent pur, le jeu de Mahinmi est d’une pauvreté sans nom en ce moment. Mais il a été plutôt efficace. Pourquoi pas, après tout ?

Moyen :

        HILL George : Avec Hill, c’est tout ou rien. Il est très fort un match et le surlendemain, il est quelconque. Pas mauvais, hein. Juste quelconque. Tant pis pour ce match-là.

        COPELAND Chris : Le mec est juste là pour shooter à 3Pts. On dirait le Mike Piétrus de sa dernière année Magic. Sauf que Copeland est moins important. 1-2 ce soir.

        SLOAN Donald : Remplaçant au pied levé Charles Akeem Watson, malade, il a pris 4 rebonds. C’est déjà pas mal. Il a souffert face à un Jordan Crawford en état de grâce par contre. Rien de grave.

        JOHNSON Orlando : Ce n’était pas le match du banc hier soir, mais les mecs n’ont pas été ridicules. Juste quelconques. Orlando Johnson embodies that.

[themoneytizer id=15816-16]