Débats Sports

Earl Clark, nouvelle addition des Cavaliers

Il était une des cibles principales de Mike Brown et le voilà qui retrouve son ancien coach à Cleveland. À l’occasion d’une seconde rencontre avec l’équipe, Earl Clark a accepté de signer un contrat de deux ans pour un total de $9M (seconde année en team option).

À l’issue d’une saison quasi-cauchemardesque pour les Lakers (et encore, on attend toujours le nouvel épisode du Dwightmare), Clark a été l’une des rares satisfactions de l’équipe californienne. Il a particulièrement brillé lorsque Mike D’Antoni lui a laissé une chance faire ses preuves. Au mois de février, il tournait à 10.9 points, 7.8 rebonds, 1 contre et une interception en 34 minutes de jeu.

Chris Grant, GM des Cavs, souhaiterait le voir se battre pour le poste de 3 titulaire et ainsi apporter une compétitivité saine entre les joueurs. Clark est assez grand pour défendre sur les postes 4 (2m08) mais aussi assez rapide pour défendre sur les postes 3. En termes de jeu offensif, son shoot extérieur représente une belle arme pour les Cavaliers qui veulent parmi leurs joueurs, des shooteurs capables d’espacer le terrain. La signature de l’ailier de 25 ans offrira de nombreuses options stratégiques aux Cavaliers, notamment lorsqu’il entrera dans un rôle de stretch 4 et qu’il offrira des espaces pour les pénétrations de la traction arrière.

Cette signature apportera une profondeur de banc certaine aux Cavaliers et dans une saison de 82 matchs où les blessures sont nombreuses, la profondeur de banc sera une fois encore un facteur majeur. Cependant, il faudra également trouver une doublure à Kyrie Irving ainsi qu’un ailier solide. Grant travaille en coulisses et les pistes se multiplient en ce qui concerne les divers secteurs qu’il doit renforcer.

Les Cavaliers avaient révélé vouloir s’inspirer des différentes tactiques observées durant les playoffs pour leur recrutement. Avec les arrivées de Bennett et Clark, l’équipe se dote d’une multitude de cinq de départ possibles.

Par Amir Mohammad