Débats Sports
Don't Miss

Draft NBA : Cedi, Rakeem et Sir’Dominic arrivent à Cleveland

Les Cavaliers ont démarré leur draft avec les choix 24 et 53. Ils sont repartis avec trois joueurs issus du second tour, et une situation salariale bien plus avantageuse.

Peu après la sélection de Tyus Jones, meneur sorti de Duke, David Griffin a conclu un échange avec les Timberwolves, leur envoyant le natif de Minnesota en échange de deux choix de second tour (31e et 36e), bien plus avantageux financièrement pour Cleveland.

En effet, si les Cavaliers avaient conservé leur choix de base, ils se seraient retrouvés à investir environ 5 millions de dollars en une saison (contrat de base à $1.1 millions, $5 millions avec les taxes comprises) sur un meneur rookie, destiné à être la doublure de Kyrie Irving.

« Au lieu de s’attacher contractuellement à un seul joueur, nous avons choisi de donner l’opportunité à deux joueurs de montrer qu’ils peuvent intégrer notre effectif et avoir un impact au plus haut niveau. » explique Griffin.

Les Cavaliers ont donc choisi d’envoyer Tyus Jones en échange d’un joueur étranger et d’un contrat non garanti, tout en comblant des manques à certaines positions sur leur banc. Une nouvelle fois, David Griffin a misé sur l’expérience et la complémentarité.

Cedi Osman, 20 ans, ailier, 31e choix

Listé à 2m03, Cedi (« Cheddy ») Osman est un ailier turc polyvalent actuellement sous contrat avec Anadolu Efes. Il a récemment été invité au training camp de son équipe nationale, devenant le plus jeune joueur du groupe turc. Cette saison avec Anadolu Efes, il jouait environ 19 minutes par match, pour de modestes contributions de 6.7 points, 3.7 rebonds et 1.1 passe décisive par match.

L’intérêt pour les Cavaliers est ici financier, puisqu’ils peuvent laisser Osman jouer ses deux dernières saisons en Turquie sans lui payer le moindre salaire. Entre aujourd’hui et 2017, Cedi Osman pourra continuer son développement et devenir une meilleure version du joueur qui a séduit les scouts.

« J’ai beaucoup de confiance en ce joueur, » commente David Griffin. « Il restera très probablement deux ans de plus en Europe. Outre ceux pris en début de draft, nous pensons qu’il est sûrement le joueur le plus prometteur venant d’Europe. Nous pensons qu’il progressera très bien à l’avenir. »

Car oui, derrière ce contrat avantageux se trouve un prospect intéressant. Pas le plus adroit des tireurs, Osman compense par son incroyable activité sur le terrain et sa polyvalence. Il est réputé pour sa présence en défense, au rebond défensif, ses choix intelligents, sa lucidité mais aussi son agressivité. Pour faire simple, Osman est un joueur de rotation que tout coach aime avoir à sa disposition. Pensez à l’attitude de Matthew Dellavedova avec un plus grand gabarit, plus costaud et plus doué techniquement.

Rakeem Christmas, 23 ans, ailier fort/pivot, 36e choix

Christmas est le seul joueur mentionné dans notre article pré-draft ayant été sélectionné par les Cavaliers. L’intérieur de 2m08 a sûrement été le joueur ayant le plus progressé statistiquement la saison dernière avec Syracuse. En 2013-2014, il compilait seulement 5.8 points, 5.1 rebonds et 1.9 contres en 23.6 minutes de moyenne par match. En 2014-15, Christmas bondit à 17.5 points, 9.1 rebonds et 2.5 contres en 34.3 minutes de moyenne par match.

Au centre de la défense des Orange, Christmas s’est montré particulièrement solide dans la protection du panier. Son envergure de quasiment 2m30 doit bien l’aider pour cela. En revanche, le schéma défensif en zone dans lequel il évoluait à Syracuse pourrait lui poser quelques problèmes au niveau des rotations et des ajustements à l’équipe.

« Nous avons eu de la chance de nous retrouver avec Rakeem au 36e choix. Il était placé bien plus haut sur notre tableau. Il a passé des workouts avec nous, et c’est un garçon très intelligent. Il apprend très vite. » débute Griffin.

« Il peut jouer sur les postes 4 et 5, il peut faire du pick and pop, jouer au poste bas, finir dans la peinture… Sa progression a été impressionnante. Nos coachs ont été très impressionné par ce qu’ils ont vu de son placement. »

Les Cavaliers ne devraient cependant pas s’attendre à une grosse contribution de la part de Rakeem Christmas dès la saison prochaine. Pour eux, il s’agissait d’obtenir un jeune intérieur énergique, capable de jouer physique dans la raquette des deux côtés du terrain. Derrière la raquette déjà établie en Playoffs, ainsi qu’avec le retour de Anderson Varejao, Christmas devrait assurer le rôle du cinquième intérieur. Ce qui est déjà très correct pour Cleveland.

Sir’Dominic Pointer, 23 ans, ailier, 53e choix

Là encore, les Cavaliers assurent leur choix en sélectionnant un joueur expérimenté au niveau universitaire. Sir’Dominic Pointer a passé quatre saisons entières à St John’s, dont la dernière lui ayant rapporté le titre de Co-Defensive Player Of The Year de la conférence Big East. Sur la saison 2014-15, Pointer affichait des moyennes de 13.9 points, 7.8 rebonds, 1.9 interceptions et 2.5 contres par match en 35 minutes de moyenne.

Ces statistiques sont d’autant plus impressionnantes lorsque l’on remarque que Pointer ne mesure « que » 1m98. Pour les Cavaliers, le choix était logique à la 53e position puisqu’ils avaient placé Sir’Dominic tout en haut de leur liste des meilleurs défenseurs extérieurs de la draft.

« C’était incroyable pour nous d’avoir Sir’Dominic disponible avec le 53e choix, » explique Griffin. « Sir’Dominic est un type rare de joueur, car il est capable de défendre à la fois sur le porteur de balle, mais aussi d’être un playmaker défensif en terme d’interception et contres, comparé au nombre de fautes qu’il commet (3.0 en 35 minutes). »

« Bien sûr, les chances d’intégrer le roster final sont minces lorsque l’on est sélectionné à la 53e place, mais je pense que c’est un gars qui aurait pu jouer pour nous en finale NBA, vu sa très bonne attitude, sa très bonne défense et ses qualités athlétiques. »

Son énergie et sa bonne technique défensive en font un joueur capable de contribuer en sortie de banc. Cela dit, en quatre ans de carrière à St John’s, il n’a réussi que 21 tirs à trois points sur 109 tentés (19.3%). C’est un aspect de son jeu qu’il faudra travailler sérieusement pour espérer intégrer l’effectif qui débutera la saison 2015-16.

Néanmoins, avec un tel nom, il est difficile de ne pas être heureux de l’avoir à Cleveland. Et si vous n’êtes toujours pas convaincu par ses statistiques, regardez ses cinq meilleurs dunk en carrière. Il est très bon dans le jeu en transition et profite au maximum de ses capacités athlétiques.

 

A noter qu’après la draft, les Cavaliers ont contacté Keifer Sykes, meneur de 21 ans, afin de l’inviter à rejoindre leur effectif pour la Summer League. Sykes est réputé pour ses capacités à scorer, mais aussi à exploser au panier lorsque l’occasion se présente. En se basant sur les notes de plusieurs scouts, il posséderait une détente sèche entre 110 et 115 centimètres. De quoi claquer quelques beaux dunks.

Et maintenant ?

Les Cavaliers ont encore beaucoup à faire avec la free agency qui se profile. Kevin Love, J.R. Smith et LeBron James devront évidemment être re-signés, mais David Griffin a déjà accompli la tâche de rajeunir son effectif. Avec une draft solide, il a également ajouté de la profondeur au banc des Cavaliers.

Dans quelques semaines, Joe Harris jouera avec trois coéquipiers déterminés à se faire une place définitive dans l’équipe des Cavaliers pour la saison à venir. Lui aussi, devra se montrer afin de convaincre Cleveland de ses capacités de shooteur. La Summer League nous donnera quelques indications de ce que l’on peut espérer des nouveaux jeunes talents du groupe.

[themoneytizer id=15816-16]