Débats Sports
Don't Miss

Draft 2013 : Tour d’horizon des franchises restantes

Un rookie haut placé pour une équipe entre deux eaux : Boston Celtics, Minnesota Timberwolves

  • Les Celtics font partie de ces équipes dont les résultats  lors de la saison prochaine sont les plus imprévisibles. Malgré les avis plus ou moins éclairés lisibles ici et là, le départ des deux figures emblématiques du titre de 2008 à Brooklyn n’a pas laissé un groupe dépourvu de talent. Derrière les deux prétendants sérieux au All-Star Game que sont Rajon Rondo et Jeff Green, les Verts comptent dans leurs rangs de jeunes éléments au talent certain qui devraient être capables d’assumer davantage de responsabilités que par le passé, à l’image de Jared Sullinger et Marshon Brooks notamment.

Tanker, c’est-à-dire perdre intentionnellement pendant les phases de jeu, s’annonce donc particulièrement périlleux. Le rookie canadien Kelly Olynyk apportera sa technique au poste bas à la franchise du Massachussets mais sa place dans les rotations n’est pas clairement définie.

Pivot par sa taille, Olynyk demeure friable en défense, en dépit de ses capacités de scoreurs.

Or, l’effectif ne manque pas d’ailiers-forts de qualité présentant le même profil (Brandon Bass, Jared Sullinger), rendant la complémentarité avec le 13ème choix problématique, tandis que les postes 5 du groupe se caractérisent par leur rudesse (Kris Humphries, Chris Wilcox).

Les attaques adverses devraient donc se régaler quand le rookie sera aligné dans la raquette par les Celtics, ce qui pourrait lui être préjudiciable.

En revanche, son camarade de promotion Colton Iverson aura du mal à fouler le parquet.

  • Minnesota constitue également un des mystères de la saison 2013-2014 puisque la dernière campagne de la franchise fut plombée par les blessures des cadres de l’équipe, malgré un certain talent de ses hommes.

La Draft 2013 est pourtant venue injecter quatre jeunes talents, en plus de signatures sur le marché des agents-libres.  Shabazz Muhammad constitue un « grand nom » tombé bas, au 14ème choix. Doué offensivement, il manque pourtant de vision du jeu, défaut rédhibitoire sous l’entraineur Rick Adelman. Pire encore, il s’est déjà distingué par son indiscipline. Beasley parti, son ombre semble toujours planer sur la franchise.

Compte-tenu de la concurrence interne aux postes 2 et 3 (Kevin Martin, Corey Brewer, Chase Budinger et Alexey Shved), le novice devra se montrer irréprochable sur et en dehors du terrain et progresser à une allure supersonique pour espérer avoir du temps de jeu. Sauf blessure, le prospect doit s’attendre à cravacher…

Le second choix du 1er tour Gorgui Dieng a l’avantage d’être un vrai pivot. Si ce profil est privilégié derrière Nikola Pekovic, au détriment du small-ball, le rookie a une chance.

Minnesota a enregistré le renfort de Ronny Turiaf cet été mais le Français s’est fait surclasser par Ryan Hollins à Los Angeles.

Les seconds tours ne disputeront sûrement pas de match pour les Wolves.

Lorenzo Brown risque de passer des semaines en D-League pendant que Bojan Dubljevic fourbira ses armes à Valence.

Use your ← → (arrow) keys to browse

[themoneytizer id=15816-16]