Débats Sports
Don't Miss

Draft 2013 : Tour d’horizon des franchises restantes

Un role-player chez un contender…qui devra s’accrocher pour prendre une place dans la rotation : New York Knicks, Golden State Warriors, Brooklyn Nets, Houston Rockets,

  • Après une nouvelle désillusion, les Knicks repartent au combat pour le titre avec un effectif légèrement remodelé caractérisé notamment par la présence de l’Italien Andrea Bargnani. Suite à la blessure de JR Smith, une place de 6ème homme extérieur chargé de grandes responsabilités offensives pendant le début de saison se libère, et le nom du rookie Tim Hardaway Jr a circulé pour la prendre.

Or, New York compte désormais quatre scoreurs patentés à l’appétit notoire en les personnes d’Andrea Bargnani, Carmelo Anthony, Amar’e Stoudemire et Raymond Felton qu’il faudra satisfaire. Les fameux ticket-shoots ne sont donc pas garantis en grande quantité pour leurs coéquipiers.

Mais, si le staff persiste à vouloir une autre solution offensive sur laquelle se reposer massivement, Hardaway Jr n’a pas démontré au niveau universitaire une supériorité offensive supérieurs à ses coéquipiers évoluant au même poste.

Pour des questions de complémentarité, l’entraineur alignera probablement, aux côtés du monstre à quatre têtes, un certain nombre de spécialistes de la défense, profil dont se réclame le novice, mais les options Metta World Peace et Iman Shumpert s’annoncent dès lors plus légitimes.

La première partie de saison s’impose comme un test pour le débutant, qui devra y triompher d’Iman Shumpert pour conserver sa place dans les rotations au retour de JR Smith.

Pas une mince affaire en perspective.

  • Les Warriors doivent leur beau parcours d’après-saison de l’an passé aux deux vétérans signés l’été passé Jarrett Jack et Carl Landry. Les deux cadres, joueurs-clés de sortie de banc, partis, il convenait de les remplacer pour continuer à nourrir des ambitions. La venue d’Andre Iguodala replace le sophomore Harrison Barnes en 6ème homme où il se muera en ailier-fort. Reste alors à trouver un remplaçant majeur sur les lignes arrières pour pallier au départ de Carl Landry. En faisant le choix de Nemanja Nedovic, Golden State s’est offert une option au poste de meneur. Cependant, le jeune homme reste inexpérimenté et gagnerait à développer son jeu. Par leur puissance de feu, Toney Douglas et Kent Bazemore lui seront préférés mais peut-être que son bilan de fin de saison se soldera par quelques minutes grappillées au gré de quelques rares occasions.
  • Isaiah Canaan ne manque pas de talent et pourrait devenir une option intéressante en NBA pour apporter des points en sortie de banc. Mais le rookie ne risque pas de suivre le chemin de Sam Cassell, joueur clé du titre 1994 dès sa première saison à Houston.

Alors que le backcourt sera constitué de Jeremy Lin et James Harden, Patrick Beverley a sécurisé sa place de remplaçant à la mène lors des dernières playoffs. Peu de minutes restent alors derrière la star barbue… et plusieurs prétendants. Après les avoir coupés pour signer Dwight Howard, Francisco Garcia et Aaron Brooks sont revenus et seront probablement devant le rookie dans la hiérarchie, tandis que le nouvel arrivant Omri Casspi peut jouer au poste 2, tout comme le défenseur Ronnie Brewer. Si les Rockets se sont acharnés à récupérer un choix, ils ne peuvent que compter sur Isaiah Canaan pour rendre des services aux postes 1 et 2… mais pas immédiatement de toute évidence !

  • La Draft 2013 s’est conjuguée avec l’annonce du transfert apportant aux Nets les renforts de Paul Pierce, Jason Terry et Kevin Garnett. Compte-tenu de l’association de ce dernier avec l’impressionnant Brook Lopez dans la raquette, aligner le solide novice Mason Plumlee dans le cinq majeur est inenvisageable. Sur le banc également, Brooklyn peut compter sur les qualités de scoreur d’Andray Blatche, la rugosité de Reggie Evans et le métier de l’inutilisé Mirza Teletovic. Les opportunités de voir l’ancien de Duke jouer ne s’annoncent pas pourtant intégralement inexistantes. Kevin Garnett étant mis au repos pour les back-to-backs du fait de son âge, une (mince) brèche reste donc ouverte pour que le frère de Miles sente le cuir sous ses doigts à quelques occasions.

A sa charge de ne pas les manquer.

Use your ← → (arrow) keys to browse

[themoneytizer id=15816-16]