Débats Sports
Don't Miss

Draft 2013 : Tour d’horizon des franchises restantes

Un rookie stashé à l’étranger par trop grande densité de l’équipe hôte : San Antonio Spurs, Denver Nuggets

  • Du côté du Texas, aucun renfort vierge de toute expérience n’était attendu pour renforcer une équipe ayant échoué d’un souffle à conquérir le titre. Livio Jean-Charles constituait donc un choix commode dans la mesure où le jeune espoir, qui s’est malheureusement blessé pour 6 mois, restera en Europe jusqu’à ce qu’il soit jugé fin prêt par le staff de San Antonio. Il ne rejoindra vraisemblablement la maison Spurs qu’après la retraite de Tim Duncan et Manu Ginobili.  Le cas Deshaun Thomas, scoreur attitré d’Ohio State, diffère puisqu’il fera partie de l’effectif l’an prochain. Au point de réussir jouer ? Il faudra batailler, mais Kawhi Leonard a prouvé que cela ne relevait pas de l’impossible.

 

  • Les Nuggets possèdent, quant à eux, l’un des effectifs les plus denses de la ligue, bien que dépourvu d’une superstar. Si Evan Fournier est parvenu à un peu fouler le parquet lors du dernier exercice, la place vient désormais à manquer. Après une descente dans la Draft pour faire des économies et échapper au contrat garanti du premier tour, les Nuggets ont jeté leur dévolu sur Erick Green.

Formidable scoreur, l’organisation attend sûrement que son meneur apprenne à mieux organiser le jeu pour assumer la succession du très expérimenté Andre Miller à sa retraite en relais de Ty Lawson. La destination de Sienne paraît logique au sein d’un championnat italien dans lequel un certain Manu Ginobili a fait ses gammes avant son arrivée en NBA. La même logique vaut pour Joffrey Lauvergne qui continuera à s’aguerrir à Belgrade.

Use your ← → (arrow) keys to browse

[themoneytizer id=15816-16]