Débats Sports

Derek Fisher et les Knicks, unis par le lien du contrat.

Mills Fisher Jackson

Depuis 17h30 aujourd’hui et l’annonce officielle lors d’une conférence de presse de la part de la franchise, Derek Fisher est le nouvel entraîneur des New York Knicks.

Hier soir déjà, les informations au sujet d’un accord entre New York et Derek Fisher ne cessaient de faire parler d’elles. En effet, un contrat de $25,000,000 sur 5 ans a été signé, contrat conséquent pour un coach-rookie puisqu’il devient par la même occasion le 4ème entraîneur le mieux payé en NBA.

Phil Jackson cherchait un homme connaissant le jeu en triangle et capable de diriger une équipe aussi médiatisée qu’irrégulière. Après l’échec Steve Kerr, le favori Fisher n’a pas hésité à faire gonfler le montant de son contrat. Mais à quoi faut-il s’attendre avec l’arrivée du quintuple champion NBA ?

Tout d’abord, Derek Fisher est un meneur d’homme naturel, respecté, qui sait se faire écouter et qui n’hésitera pas à remettre en place des joueurs s’éloignant du cadre professionnel. Il devrait donc, sans trop de problèmes, réussir à avoir le soutien du vestiaire et mobiliser les joueurs afin de les mener vers un objectif commun, ce qui n’était pas toujours le cas avec Mike Woodson.

Ayant tout juste pris sa retraite, il pourra également jouir d’un statut spécial étant donné qu’il connaît bien les joueurs, et aura la possibilité d’être très proche de son effectif, ce qui encore une fois, n’était pas le point fort de son prédécesseur.

La mauvaise habitude prise par l’équipe de régler les problèmes à travers la presse devrait désormais changer avec Fisher, et Phil Jackson, pas très adeptes de ce genre de sorties médiatiques.

Parlons maintenant de son apport direct et donc de son influence sur le jeu des Knicks.

« Je suis impatient de partager mon expérience avec mes joueurs, et d’aider à rétablir une culture de la gagne. » a déclaré le nouveau coach de New York, qui grâce à son expérience et sa mentalité, aura un réel impact en ce qui concerne la détermination des joueurs sur le terrain. Il sera écouté, et c’est bien là une des principales qualités qu’un coach doit avoir.

Dans un premier temps, Fisher jouera le rôle de marionnette et va devoir se plier aux exigences de Phil Jackson. Ce dernier souhaitant que la franchise retrouve une réelle identité dans son jeu, il servira de mentor à Fisher et le guidera tout au long de son année rookie au poste de coach, ou du moins une bonne partie. Jackson prendra les grandes décisions et aidera Fisher à mettre en place le jeu, et notamment l’attaque en triangle.

« Nous voulons ajouter plus de bannières au Madison Square Garden. »

Un autre facteur très important dans cette signature est la complicité entre Phil Jackson et Derek Fisher. Contrairement au duo Mike Woodson – Steve Mills, le tandem Derek Fisher – Phil Jackson est un plus pour l’équipe puisqu’ils se connaissent très bien et ont gagné 5 titres NBA ensemble. Leur vision à long terme pour la franchise est la même et à eux deux, ils possèdent un pouvoir de persuasion sur l’ensemble de la Ligue.

A cela, il faut ajouter leurs volontés et certitudes sur ce qu’ils sont en train de créer pour le futur de l’équipe, ce qui amène une atmosphère plus sereine au sein d’une franchise qui en a bien besoin. Leur but étant de faire de la franchise une équipe qui pourra jouer le titre dans les prochaines années.

Finalement, la venue de Derek Fisher n’est pas aussi mauvaise que ce que certains peuvent penser. Le montant du contrat est élevé, mais il ne rentre pas dans le salary cap de l’équipe, ce qui n’empêchera pas le propriétaire James Dolan de dépenser de l’argent pour récupérer des joueurs. Aussi, son inexpérience au poste de coach ne posera pas énormément de problèmes puisqu’il possède déjà un gros QI basket et il sera dans le même temps formé par Phil Jackson.

Ajoutons aussi que certains joueurs actuels ont commenté la signature de Derek Fisher qui pour l’instant, est plutôt positive pour le moral de l’équipe.