Débats Sports

Débats Sports fait son bracket

Les Américains en sont friands. A l’heure des playoffs, tout le monde se prend au jeu et fait son tableau. NCAA, NFL, NBA, tous les sports y passent. Même le Président Obama accueille tous les ans un journaliste dans le bureau ovale pour donner ses choix lors des phases finales universitaires de basket.

A l’issue de la 17ème et ultime semaine de saison régulière, les 12 participants à la course au Superbowl sont désormais connus. Et à Débats Sports, nous avons pris le risque de prédire qui sera à la Nouvelle Orléans le dimanche 3 février. Et voici les affiches :

Bracket NFL - Débats Sports

Dans la NFC, le ciel s’est considérablement éclairci du côté des 49ers puisque hormis les Packers et les Falcons, les 3 autres participants sont des surprises. En effet, dans cette conférence, pas de Saints, Giants, Cowboys ou encore de Bears. Mais des équipes surprises dont les Washington Redskins et les Seattle Seahawks, menées par deux quaterbacks rookies mais non moins talentueux. Un autre outsider sérieux sera à surveiller avec les Vikings du Minnesota. Menés par Adrian Peterson, le meilleur coureur de la ligue, les hommes du froid seront opposés aux Packers, qu’ils viennent de battre lors de la dernière journée. Commençons par ce match.

Opposition de style entre les Packers, champions NFL il n’y a pas si longtemps et qui avaient fait une saison quasi parfaite l’année passée avant de se faire surprendre par les futurs champions, et les jeunes Vikings, inexpérimentés et dont l’attaque se résume à des courses de Peterson. La défense des Packers a d’ailleurs pris l’eau dimanche dernier, incapable de stopper le running back, échouant à quelques yards du record NFL du nombre de yards sur une saison. Néanmoins, on peut penser qu’avec encore une semaine de préparation et à domicile, le coordinateur défensif saura trouver un moyen de bloquer l’arme n°1 des Vikings. Tout l’inverse des Packers car des armes il y en a plusieurs. Des cibles pour être exact. Car partant du bras d’Aaron Rodgers, le ballon peut partir en direction de nombreux joueurs. Dimanche dernier, les passes ont été nombreuses (40 dont 28 complétées) et les destinataires efficaces (7 joueurs pour 365 yards et 4 touchdowns). Minnesota n’affiche que la 24ème défense de la ligue dans les airs et les Packers n’ont perdu qu’un seul match cette saison au Lambeau Field, en ouverture face aux Niners. Les Packers, outsiders en NFC, se rendront au 2nd tour des playoffs pour défier cette même franchise de San Francisco.

Dans l’autre match de wild card, les Seahawks et les Redskins risquent de nous proposer un match explosif. Avec deux quaterbacks rookies impressionnants et deux défenses très solides, le match est très indécis. Malgré un meilleur bilan (11-5 contre 10-6), les Seahawks n’auront pas l’avantage du terrain et devront se rendre à la capitale, chez les champions de la NFC East (qui l’aurait cru). Et c’est bien ce détail qui fera la différence car pendant longtemps, Seattle a été incapable de gagner un match à l’extérieur (5 défaites lors des 6 premiers matchs on the road). Et même s’ils ont terminé par deux victoires chez des équipes en vacances, jouer chez les Redskins leur sera probablement fatal. Les 4 dernières oppositions ont eu lieu à Seattle et les locaux en sont sortis vainqueurs qu’à deux reprises (les 2 deux dernières remportées par les Redskins). Il faut remonter à 2005 pour voir une confrontation avoir lieu au FedEx Field, et les trois derniers matchs ont été remportés par Washington.

Restons avec RG3 et sa bande, qui se retrouveront donc à aller jouer à Atlanta, chez le champion de la saison régulière de la conférence. Et une surprise est possible.

  • Déjà parce que les Falcons, malgré un bilan impressionnant, n’ont jamais réellement convaincu.
  • Parce que les Redskins ont la meilleure attaque au sol et les Falcons n’ont que la 21ème défense au sol
  • Parce que Robert Griffin III est là et qu’il n’a rien à perdre
  • Parce que les Falcons restent sur une défaite à domicile face à Tampa Bay malgré les titulaires, dont certains ont quitté le terrain avant les autres.
  • Parce que la logique ne peut pas toujours être respectée.

Dans l’autre demi-finale entre San Francisco et les Packers, nous voyons bien les Packers garder cette même dynamique et faire sauter la défense des 49ers. Malgré un manque constant en défense, Green Bay devra resserrer les rangs car avec Colin Kaepernick au lancer, le danger ne sera pas uniquement dans les airs mais pourra venir du sol.

Une finale de conférence Green Bay – Washington serait inattendue mais aurait le mérite d’être spectaculaire. L’autre avantage est que ces deux équipes jouent dès dimanche et que nous n’aurons donc pas trop à attendre pour connaître l’issue de notre pronostic.

Dans l’AFC, les choses sont plus serrées et certaines. Colts et Bengals malgré des qualités certaines, n’ont pas les armes pour rivaliser avec les grosses écuries de la conférence. De même pour Baltimore et Houston. Favoris en début de saison, ils ont déçu. Chez les Ravens, Joe Flacco n’arrive pas à confirmer qu’il mérite un gros contrat et, plus surprenant, la défense a parfois des absences inquiétantes. Du côté des Texans, le constat est similaire. Matt Schaub a du mal à montrer à la ligue qu’il est un quaterback elite capable de mener cette équipe au Superbowl. Houston n’a perdu que 4 matchs cette saison, mais ils en ont perdu 3 sur les 4 derniers matchs de la saison. Ajoutons à cela deux victoires en prolongations face aux Jaguars et Lions, et le bilan des Texans est certainement trompeur.

Alors que des surprises sont possibles en NFC, la logique sera confirmée en AFC. Une finale de conférence Patriots / Broncos est sur toute les lèvres. Les nôtres aussi.

Et son issue est très incertaine. Probablement les deux meilleurs quaterback des années 2000 face à face. C’est arrivé une fois cette saison et Brady été sorti vainqueur, chez lui. Mais depuis Peyton Manning n’a plus perdu. 11 victoires consécutives qui ont mené les Broncos sur le toit de l’AFC. Pour que l’histoire soit belle jusqu’au bout, nous voyons les Broncos au Superbowl.

Et pour les rejoindre, les Packers, plus expérimentés devraient enfin mettre en vacances les jeunes Redskins.

Nos prédictions s’arrêtent ici… jusqu’au Superbowl.