Débats Sports
Don't Miss

David Griffin : « Il s’agit de Cleveland, Ohio »

A son arrivée en cours de saison à la tête du groupe directif des Cavaliers, David Griffin a hérité d’un effectif bancal et complètement désuni. Depuis, l’ancien observateur de Phoenix a mis en avant l’esprit de famille. Il a exposé sa mentalité au grand public dès le premier jour : il veut que son équipe soit soudée, qu’elle travaille pour le « nous » et non le « moi ». A la suite de ce qui a été une saison mouvementée, mais surtout décevante, Griffin affronte son plus gros challenge. Il faut repartir fort, s’appuyer sur de nouvelles bases et en finir de cette longue reconstruction.

Invité lors d’une émission radio, Griffin revient sur l’été dernier, et notamment le cas Anthony Bennett.

L’an dernier, rien n’a été fait pour que Bennett se trouve dans les meilleures conditions pour réussir et revenir correctement de sa blessure. Il n’a été autorisé à rejouer complètement que cinq jours avant le début du camp d’entraînement.

Il est arrivé avec plein de doutes et d’appréhensions. Le front office n’a pas réussi à s’occuper de lui.

Il a appris de cette expérience et comprend la dose de travail que la NBA nécessite. Je peux vous assurer une chose. Anthony Bennett est aujourd’hui dans la meilleure forme de sa vie.

Après avoir roulé sur Chris Grant pour sa piètre gestion de la franchise, Griffin explique comment il voit la construction de l’équipe.

A un certain moment, nous avons accumulé des pièces sans nous soucier de leur compatibilité ou de la complémentarité avec le reste de l’équipe. Nous avons certainement beaucoup de talent. Maintenant, nous essayons de cibler quel joueur serait une bonne addition pour l’équipe. En associant des vétérans capables de jouer dur et de shooter à ce jeune groupe talentueux, nous prendrons la bonne direction.

Nous voulons créer un environnement familial. Nous voulons que chaque joueur se sente intégré et faisant partie d’une famille ici. Pour beaucoup de jeunes étant ici depuis leur arrivée dans la ligue, c’est tout ce qu’ils ont connu. C’est pour cela que les vétérans sont importants, pour leur expliquer à quel point ils sont chanceux de se trouver dans une telle situation.

Nommer David Blatt à la tête de l’effectif a été la première décision majeure du GM. Au cours de son entretien avec le coach américano-israélien, Griffin a déclaré avoir senti « une connexion et une entente naturelle ». Les deux hommes partagent le même principe : l’équipe avant tout. La même chose peut être dite de Tyronn Lue, assistant coach recruté par le propriétaire Dan Gilbert lui-même. Il a travaillé avec Doc Rivers qui est connu pour être très proches de ses joueurs.

Ty est une personne remarquable, qui comprend les schémas défensifs de ceux pour qui il a travaillé, Doc et Thibs. Nous avons en lui une personnalité incroyable et un très bon professeur.

Quand coach Blatt nous a entendu parler avec Ty, il a immédiatement accéléré le processus pour le faire venir à Cleveland. Il ne se sent pas menacé par qui que ce soit, il veut juste les meilleures personnes autour de lui.

Blatt, un coach qui n’a jamais entraîné en NBA, peut être l’objet de beaucoup de questions. Le jeu reste le même, mais il est plus rapide, plus musclé, plus long. La connaissance de la ligue et des différents effectifs peut-il ralentir son processus d’adaptation ?

David est un homme très intelligent. Mais c’est aussi pour cette raison que Ty joue un rôle important. Il a étudié toutes les équipes pour Doc Rivers la saison dernière. Il a une connaissance poussée des effectifs. Cette association diminue d’une manière considérable le temps d’adaptation et facilite tout ce procédé.

Avec un coaching staff plus que compétent et ambitieux, Griffin peut être satisfait. David Blatt est un gagnant. Il apparaît confiant devant les médias et très sûr de lui. Lors de sa présentation aux médias de Cleveland, il déclare :

J’ai gagné partout où je suis passé, et j’ai l’intention d’en faire de même ici.

En sélectionnant Andrew Wiggins avec le premier choix de la draft 2014, Griffin a aussi dû prendre une décision compliquée. Qui de Jabari Parker ou Andrew Wiggins aura le meilleur avenir ? Lequel des deux aura l’impact le plus important sur son équipe ? Personne ne saurait le dire. C’est pourquoi il s’agit là encore de « complémentarité ».

Bien sûr, ça n’a pas été facile de faire un choix. Nous sentons qu’avec Andrew, nous récupérons un joueur capable d’assurer aussi bien en défense qu’en attaque. Il n’a pas besoin du ballon pour s’exprimer et surtout, il peut défendre sur plusieurs positions. Si la situation avait été différente, peut-être aurions-nous pris Parker, mais Andrew représente la meilleure option pour notre équipe à ce moment précis.

L’ailier canadien a tout de suite séduit les médias et les fans lors de sa présentation aux médias. Il ne lui aura fallu qu’une phrase.

J’ai l’intention de faire partie de la meilleure équipe défensive de la ligue.

Un joueur de 19 ans faisant de la défense une priorité ? Voilà qui est bien rare. Blatt a esquissé un sourire en entendant cette déclaration. Des joueurs dévoués, prêts à se sacrifier pour le bien de l’équipe, ce sont des valeurs par lesquelles il jure.

Pour en revenir à Griffin, la suite sera mouvementée, puisque la free agency approche. En travaillant à Cleveland, il a évidemment un énorme désavantage par rapport aux marchés tels que Miami ou Los Angeles. Cependant, alors qu’on pourrait penser que cela force la franchise à payer plus pour attirer des joueurs de renom, cette situation ne pose pas de problème à Griffin.

Pour être honnête, je pense que c’est un bon indicateur pour savoir qui veut vraiment s’investir. Cleveland n’est pas connu pour être « sexy », donc si vous avez besoin de toutes les conneries qui vont avec les gros marchés, alors vous n’êtes pas fait pour nous. Au contraire, si vous faites une priorité de gagner un titre et faire partie d’une famille, vous êtes le bienvenu ici.

Nous voulons des joueurs qui donneront tout pour l’équipe et qui agissent en fonction du bien de tous. Il s’agit de Cleveland, Ohio.

L’ambition est là. Le plan de la franchise n’a jamais été aussi clair et l’objectif aussi proche. David Griffin a apporté une vision bien différente de son prédécesseur et semble plus en contrôle. Sa proximité avec les médias, ainsi que ses relations au sein de la ligue sauront lui être bénéfiques.

La première date importante à venir est le premier juillet. C’est la date à laquelle la franchise peut offrir un contrat au montant maximum à Kyrie Irving. Avec un effectif plein de promesses et une direction ambitieuse, il semble peu probable de voir le double All Star âgé de 22 ans refuser cette proposition.

[themoneytizer id=15816-16]