Débats Sports

Bye bye Kobe

Cher Kobe,

 

Si je t’écris ces mots, c’est que tu as joué ton dernier match pour les Lakers cette nuit.

Je voulais tout d’abord te remercier. Oui, te remercier. Te dire merci pour m’avoir fait rêver pendant toutes ces années à suivre la NBA. Et oui, 16 ans déjà que j’ai découvert la NBA et le joueur que tu étais dans les pages de MVP Basket. Pendant tout ce temps, j’ai vibré grâce à tes performances hors du commun ; j’étais admiratif de ta force de caractère et ton dévouement pour le Basket. Le matin, la première chose que je faisais c’était de regarder les résultats de la nuit et je cherchais ton nom pour voir si tu avais encore réalisé un carton offensif dont tu étais coutumier. Je te laisse imaginer quelle fut ma réaction le matin où j’ai découvert tes 81pts. J’ai d’abord cru à une erreur, ce n’était pas possible qu’un joueur score autant en NBA; et puis, j’ai entendu la radio mentionner ton nom, j’ai tendu l’oreille et compris que ce n’était pas une erreur! Je suis tout de suite monté me changer pour porter ton jersey au collège.

Ensuite, je voulais te dire merci au nom des fans des Lakers! Tu resteras à jamais un des plus grands Lakers de l’histoire, ta statue devrait bientôt arriver au Staples. En plus de tes 2 maillots, qui je l’espère seront au plafond de la salle aux côtés de ceux de Magic et consorts. Oui, tes 2 maillots, car tu as eu 2 vies en NBA. Avec le 8, c’est le Kobe insouciant avec la coupe Afro et les pompes Adidas futuristes, qui dunkait sur tout le monde et bousculait la NBA. Le 24 représente le Kobe plus mature, plus posé ; qui était moins aérien mais qui restait ce tueur à sang-froid comme tu as été surnommé.  On n’oubliera jamais ces 5 titres que tu as remporté (pas seul diront tes détracteurs, mais personne ne gagne seul).

Et quel dernier match tu nous fais la nuit dernière, 60pts, 15pts dans les 3 dernières minutes sans manquer un shoot et la victoire en prime; jusqu’au bout tu auras été exceptionnel.

Je n’arrive pas à me dire que je ne vais plus te voir sur un parquet de NBA l’an prochain. Cela va prendre du temps de réaliser que je ne regarderais plus les Lakers en te cherchant sur le terrain en me demandant quel truc improbable tu vas faire. Au revoir Kobe !