Débats Sports
Don't Miss

Andrew Bynum choisit les Cavaliers

Les Cavaliers étaient la seule équipe à lui avoir fait une offre concrète et c’est donc logiquement que Andrew Bynum a saisi sa chance en signant un contrat de 24 millions de dollars sur deux ans. Son contrat semble imposant et risqué, mais en se penchant sur les détails, on s’aperçoit bien vite que les Cavaliers resteront maîtres de la situation.

Le contrat

« 24 millions sur deux ans pour un pivot qui n’a pas joué une seule minute durant la saison 2012-2013 ? Cette fois c’est sûr, Chris Grant a perdu la tête. » En regardant le contrat proposé à Andrew Bynum de plus près, on constate que les Cavaliers ont assuré leurs arrières en y imposant des clauses.

Tout d’abord, la seconde année du contrat est une team option. Cela veut dire que la franchise pourra choisir de ne pas le prolonger à la fin de la première saison de Bynum en tant que Cavalier. Ajoutons à cela que la première année de contrat de Bynum n’est que partiellement garantie. En effet, seuls six des 12 millions offerts lui sont garantis et donc, si les Cavaliers choisissent de couper le pivot au cours de la saison, ils auront tout de même une bonne marge financière pour recruter au même poste.

Son rôle au sein de l’équipe

Andrew Bynum sort d’une saison blanche avec les 76ers. Il serait insensé de lui faire commencer les matchs dès le début de la saison. Chris Grant avait annoncé vouloir remettre le All Star 2012 dans le bain progressivement, au fil de la saison, avec un temps de jeu évoluant au fur et à mesure. Son investissement au sein de l’équipe sera un facteur important pour définir son rôle et lorsque l’on connaît la réputation du joueur en matière de concentration, on peut douter de sa volonté à s’impliquer dans son travail.

Cependant, Mike Brown a confiance en son « nouveau » pivot et pense que les Cavaliers joueront les têtes d’affiche avec un Bynum en bonne santé. Il serait facile de ruiner son optimisme en disant que le joueur lui-même pensait sa carrière finie en déclarant avoir de l’arthrite aux deux genoux.

N’oublions toutefois pas que déjà l’an dernier, Bynum avait salué l’organisation des Cavs et loué les qualités de Kyrie Irving. Son comportement pourrait donc se révéler positif.

Est-ce une bonne signature ?

Le contrat signé par Bynum n’handicape pas les Cavaliers cette année, puisqu’un plancher est prévu par le nouveau CBA dans le salary cap. Par ailleurs, il ne restreint pas leur marge de manœuvre pour la free agency 2014 grâce aux différentes clauses incluses. Cela veut dire que même si Bynum était conservé, l’équipe pourrait toujours offrir le maximum à un agent libre à l’été 2014 (LeBron James ?).

En sachant ce dont est capable Bynum et l’impact qu’il peut avoir sur l’équipe, cette signature parait très audacieuse et c’est donc un risque contrôlé que prend Chris Grant. Cette arrivée devrait par ailleurs énormément plaire à Irving. Il faut dire qu’en 43 ans, l’équipe n’avait jamais signé un agent libre d’une telle stature.

Par Amir Mohammad

[themoneytizer id=15816-16]