Débats Sports

2016, la jeunesse au pouvoir – Le bilan de janvier

chung-atp-débatssports2016

Comme toujours, c’est dans des destinations plus exotiques les unes que les autres que les joueurs se sont livrés combat en ce mois de Janvier. De Doha à Melbourne, en passant notamment par Auckland ou Chennai, six tournois ATP eurent lieu lors du mois inaugural de la saison 2016. Sans compter, évidemment, les challengers voire les futures que les membres de cette sélection ont également côtoyés. Après ce début de saison en dur extérieur, c’est désormais l’Indoor et la terre battue sud-américaine qui sera au rendez-vous au mois de Février. Mais avant ça, premier tour d’horizon de la saison pour nos jeunes joueurs.

David Goffin

  • Bilan janvier : 4 victoires – 2 défaites, 2 tournois disputés
  • Classement ATP : 16ème
  • Classement Race : 17ème

Pour ce mois de Janvier, David Goffin avait choisi l’Australie, avec naturellement l’Open d’Australie, mais également Brisbane pour commencer la saison. Un tournoi d’entrée de saison relativement loupé, puisqu’il s’est incliné dès le deuxième tour contre le français Lucas Pouille, 78ème mondial.

A l’Open d’Australie, en revanche, un peu plus de satisfaction. Pour la première fois de sa carrière, il a atteint la seconde semaine d’un tournoi du grand chelem sur dur. Stakhovsky et Dzumhur sont tombés en quatre manches, avant LE choc de cette sélection, et un match contre Dominic Thiem. Au vu du début de saison, l’Autrichien semblait favori, mais c’est bien le belge qui est sorti vainqueur de ce duel. En 8ème de finale, en revanche, Roger Federer a sanctionné Goffin, ne lui laissant que sept jeux. Agressé sur chaque point, il n’aura absolument rien pu faire face au Maestro qui a sans doute livré sa meilleure performance du début de saison sur ce match. Mais avec ce succès au troisième tour, Goffin s’est enfin offert un top 20 mondial en Grand Chelem.

Dominic Thiem

  • 5 victoires, 3 défaites, 3 tournois disputés
  • Classement ATP : 19ème
  • Classement Race : 36ème

Vous l’aurez donc compris, Dominic Thiem n’a pas gouté à la deuxième semaine à Melbourne, écarté par un David Goffin plus sérieux et qui aura mieux géré le si important tie-break du 3ème set, alors que les deux hommes étaient à un set partout. L’autrichien avait lui aussi choisi de faire son début de saison en Australie, avec Brisbane, et au passage une jolie victoire sur Marin Cilic avant de tomber aux portes de la finale contre…Roger Federer.

A Sydney, il a préféré se retirer au début du deuxième set contre le toujours très dangereux Gilles Muller. Thiem, qui se doit de continuer sa progression cette saison, a manqué, d’entrée, une occasion de regoûter à une deuxième semaine de Grand Chelem, un an et demi après avoir été au rendez vous à New York. Jamais finaliste en tournoi ATP ailleurs que sur terre battue, il doit prouver dans les mois qui arrivent qu’il est capable de briller sur dur.

Grigor Dimitrov

  • 7 victoires, 3 défaites, 3 tournois disputés, une finale
  • Classement ATP : 27
  • Classement Race : 14ème

Encourageant. Voilà comment on pourrait qualifier le mois de Janvier de Grigor Dimitrov. Le Bulgare, qui veut oublier une année 2015 pourrie, à déjà regoûté aux joies d’une finale ATP, ce qui ne lui était plus arrivé depuis Stockholm en Octobre 2014. Évidemment, il y a un petit gout amer dans la bouche car la semaine est passée à un point d’être parfaite, le Bulgare s’étant procuré une balle de tournoi dans le tie-break décisif. Une balle de set sauvée admirablement par Victor Troicki qui s’offre donc le « back-to-back » à Sydney, après son titre en 2015, ainsi qu’une revanche sur Dimitrov qui l’avait battu à Brisbane en ouverture de saison.

Malgré cela, de bien jolies victoires pour le Bulgare, puisqu’il se sera offert Simon, Troicki donc, mais aussi Cuevas, Dolgopolov et Muller, ainsi que l’un des rois des Challenger, Lorenzi, à Melbourne. Finalement outre Troicki, c’est Roger Federer qui aura eu raison de lui à Brisbane comme à Melbourne. Mais, à chaque fois, Baby Fed aura pris un set à l’homme aux 17 titres du Grand Chelem, ce qu’il n’était pas parvenu à accomplir lors de leurs trois premières confrontations.

Au vu de son tennis d’entrée de saison, Dimitrov ne devrait pas resté longtemps hors du top 20 ATP.

Jiri Vesely

  • 0 victoire, 2 défaites, 2 tournois disputés
  • Classement ATP : 51ème
  • Classement Race : 460ème

Au vu de ce bilan, vous comprendrez que l’on passera rapidement sur le mois de Janvier de Jiri Vesely. Tenant du titre à Auckland, il n’a pas vraiment été gâté par le tirage, puisqu’il a affronté l’un des hommes en forme de ce début de saison, Roberto Bautista Agut, tête de série numéro huit et futur vainqueur du tournoi.

En revanche, à Melbourne, sa défaite d’entrée contre le qualifié Argentin Renzo Olivo, 174ème mondial à l’ATP, est beaucoup plus vilaine. Une saison qui commence mal, à l’image d’une fin de saison 2015 très difficile. A lui de remettre très vite les pendules à l’heure.

Nick Kyrgios

  • 2 victoires, 1 défaite, 1 tournoi disputé
  • Classement ATP : 42ème
  • Classement Race : 90ème

C’était une habitude en 2015, elle continue d’entrée de saison : Nick Kyrgios continue de se tenir à un calendrier « cool ». Présent seulement à Melbourne, il n’a pas réussi à regoûter, comme l’an dernier, au quart de finale de son tournoi du Grand Chelem. Pourtant, sa défaite au troisième tour n’est pas une vraie contre performance, avec une défaite en quatre manches contre Tomas Berdych. Malgré tout, on a vu le Kyrgios que l’on connait, peut-être pas assez constant pour encore plus gêner un Berdych qui aurait pu être bien plus bousculé par le canonnier Australien.

Après deux victoires très tranquilles contre Pablo Carreno Busta et Cuevas, le manque de rythme a certainement empêché l’Australien de faire mieux que prendre un set au Tchèque. Mais nous n’attendons qu’une chose : Que ce talent soit focus à 100% sur chaque match.

A cette condition, il pourrait être, en fin de saison, le mieux classé des joueurs de cette sélection.

Borna Coric

  • 4 victoires, 3 défaites, 3 tournois disputés, 1 finale
  • Classement ATP : 38ème
  • Classement Race : 47ème

Un mois plutôt surprenant pour Borna Coric. A Chennai, pour sa rentrée, il s’offre sa première finale ATP en signant de jolies victoires, notamment contre Bautista Agut, avant de chuter logiquement sur un Stan Wawrinka simplement trop solide.

Derrière, le croate a implosé. Séché d’entrée à Sydney par Gilles Muller (qui aura joué quatre de ses huit matchs contres des joueurs de notre sélection), il a volé en éclats à Melbourne contre Albert Ramos, adversaire largement à la portée du jeune Croate. Malgré tout, une première finale ATP, même d’entrée de saison sur un tournoi pas forcément très huppé est tout sauf anecdotique pour le jeune homme.

Revenu dans le top 40, il va devoir continuer à bosser physiquement pour prétendre à progresser, encore et toujours, pour viser, à court terme, le top 30 du classement ATP.

Hyeon Chung

  • 1 victoire, 2 défaites, 2 tournois disputé
  • Classement ATP : 69ème
  • Classement Race : 246ème

Pour Hyeon Chung, le mois de Janvier ne permet pas vraiment d’offrir d’analyse pour la saison à venir. A Brisbane, il s’est offert une victoire solide contre le serveur le plus rapide de l’histoire, Samuel Groth, avant de chuter logiquement, non sans combattre, face à Marin Cilic.

A Melbourne, pour sa première participation à l’Open d’Australie, le tirage au sort a été taquin avec lui, lui proposant un certain Novak Djokovic. Forcément, le jeune homme a été balayé par la machine serbe. En trois matchs, il aura donc joué deux vainqueurs de Grand Chelem, alors que le top 1000 n’en compte que six.

Promis, dans un mois, nous vous parlerons en positif de Chung. Car le tirage au sort finira bien par le laisser tranquille.

Alexander Zverev

  • 0 victoire, 1 défaite, 1 tournoi disputé
  • Classement ATP : 70ème
  • Classement Race : 80ème

Thanassi Kokkinakis

  • 0 victoire, 0 défaite, 0 tournoi disputé
  • Classement ATP : 96ème
  • Classement Race : non classé

Nous avons décider de lier les deux joueurs car leurs présences sur le circuit d’entrée de saison aura été minimaliste. Pour Zverev, qui avait décidé de ne s’aligner qu’à Melbourne, le tirage au sort aura été un peu plus clément que pour Hyeon Chung. Un tout petit peu, seulement, car il aura hérité du dauphin du numéro un mondial, Andy Murray. Malgré de très jolis points, lui aussi a été balayé en trois sets secs.

Pour Kokkinakis, il a dû se faire opérer de l’épaule droite, ce qui lui a fait manquer le début de saison, un calvaire pour un homme qui adore jouer devant son public. On l’a vu reprendre l’entrainement de la main gauche, avec un coup droit de gaucher qu’aimeraient bien posséder bon nombre de joueurs du dimanche.

Francis Tiafoe

  • 2 victoires, 2 défaites, 2 tournois disputés sur le circuit Challenger
  • Classement ATP : 176ème
  • Classement Race : 86ème

Tout juste membre du top 200, le jeune américain se doit d’oublier, en 2016, le circuit Future. Peu de réussite, en début de saison, avec 2 contre perfs notables, contre l’inconnu Peter Polansky en Challenger à Happy Valley, 712ème mondial, puis au deuxième tour des qualifications à Melbourne contre Peter Gojowczyk, connu pour avoir gêné Rafael Nadal en demi-finale à Doha il y a deux ans, ou encore pour avoir poussé Jo-Wilfried Tsonga en cinq sets en Coupe Davis la même année.

Parti ensuite à Hawaï, en Challenger, il a connu un peu plus de réussite, ne s’inclinant qu’en quart de finale contre James Duckworth, après avoir notamment sorti Dennis Novikov au second tour, la tête de série numéro huit.

Stefan Kozlov

  • 0 victoire, 1 défaite, 1 tournoi disputé sur le circuit Challenger
  • 5 victoires, 0 défaite, 1 tournoi future disputé, 1 titre
  • Classement ATP : 341ème
  • Classement Race : 216ème

Sans doute jaloux de ces deux compatriotes américains qui ont probablement quitté de manière définitive le monde des Futures, Stefan Kozlov a commencé la saison de la meilleure manière possible, en remportant le premier future de la saison aux USA, atteignant la 316ème place mondiale.

Désormais, il va falloir enchainer les performances de ce genre, en Future, et en Challenger, ou il s’est incliné d’entrée à Hawaï contre le qualifié Meister, pour rattraper son retard sur Tiafoe et surtout sur Fritz, et laisser enfin les circuits Future qui sont un véritable parcours du combattant pour les jeunes joueurs.

Taylor Harry Fritz

  • 0 victoire, 1 défaite, 1 tournoi disputé sur le circuit ATP.
  • 6 victoires, 1 défaite, 1 titre, 2 tournois disputés sur le circuit Challenger
  • Classement ATP : 145ème
  • Classement Race : 36ème

Taylor Harry Fritz a commencé 2016 comme il avait terminé 2015 : En gagnant. D’entrée de saison, en Australie, il est allé remporter le Challenger de Happy Valley, en triomphant en finale de la tête de série numéro un, Dudi Sela. Puis, à Melbourne, il s’est sorti du bourbier des qualifications, pour participer au premier grand chelem de sa carrière. Avec un tirage compliqué contre Jack Sock, il a livré un formidable combat pour un joueur qui, on le rappelle, pointe aux portes du top 150.

Finalement vaincu en cinq manches après avoir mené deux sets à un, et notamment après avoir collé une bulle à Sock dans la 3ème manche, il a impressionné les observateurs. Reparti en Challenger, à Hawaï, il s’est fait sortir en deux manches au deuxième tour par James Duckworth, dans des conditions de jeu venteuses, loin d’être idéales. Cet excellent attaquant de fond de court peut être la révélation de la saison 2016.

Andrey Rublev

  • 1 victoire, 1 défaite, 1 tournoi disputé sur le circuit ATP
  • Classement ATP : 150ème
  • Classement Race :

Pas grand chose à dire non plus sur Andrey Rublev. Détenteur d’une Wild Card à Chennai, il a sorti en trois manches Somdev Devvarman, sorti des qualifications, au premier tour. La suite ? La tête de série numéro un et futur vainqueur du tournoi, Stan Wawrinka, contre qui il n’aura pu inscrire que cinq jeux. Contre le Suisse, son physique très frêle a explosé sous les coups de fusil du vainqueur de Roland Garros. Comme tout les autres adolescents de cette sélection, sa progression passera en grande partie par un renforcement physique.

Karen Khachanov

  • 0 victoire, 1 défaite, 1 tournoi disputé sur le circuit ATP
  • Classement ATP : 152ème
  • Classement Race : 192ème

Malgré ce bilan très peu flatteur, Karen Khachanov a réalisé un début de saison moins vilain que ce que l’on peut penser. A Chennai, il est passé tout près d’une superbe victoire, après avoir mené un set zéro et poussé Gilles Muller, la tête de série numéro six, dans un tie-break lors du second set. Finalement vaincu, il s’est rendu à Melbourne pour participer aux qualifications du premier Grand Chelem de la saison. Et là encore, il est passé tout près d’une jolie performance, à savoir de sortir des qualifications. Après Zemjla et Coppejans balayés, il s’est écroulé face à Stephane Robert, après avoir remporté le premier set 6-1. Un crève-coeur, qui peut être accentué par le parcours de son bourreau, qui rejoindra le troisième tour du tournoi.

Malgré tout, Khachanov a montré que, désormais, les galères du circuit Future semblaient être derrière lui, et qu’à 19 ans, il avait désormais les cartes en mains pour vivre une vraie carrière de tennisman, ce qui était loin d’être acquis ces deux dernières années.