Débats Sports

2016, la jeunesse au pouvoir – Le bilan de février

Dominic-Thiem-Tennis

Après un mois de chauffe, les membres de notre sélection sont pleinement rentrés dans leur saison. Comme toujours, le mois de Février offre un contraste saisissant, puisqu’il offre le plus grand nombre de tournois ATP de la saison, tout en étant le seul à ne pas proposer de tournoi du Grand Chelem ou de Masters 1000. Il y a donc bon nombre d’opportunités pour les joueurs hors top 10 d’aller chercher des titres. Et les membres de la sélection ont saisi ces occasions en ce mois de février, obtenant des résultats, pour certains, tout simplement impressionnants. Désormais, c’est vers la Coupe Davis et les deux Masters 1000 d’Indian Wells et de Miami que les joueurs du grand circuit vont se tourner. Pour les autres, pas de repos puisque les challengers et futures continuent de s’égrainer.

David Goffin

  • Bilan de Février : 3 victoires, 2 défaites, 2 tournois disputés
  • Classement ATP : 16ème
  • Classement Race : 30ème

Comme toujours, les joueurs ont le choix, en février, entre la tournée européenne, et la tournée sud américaine, certains tentant, souvent sans succès, de jouer sur les deux continents. Quoiqu’il en soit, David Goffin a choisi l’indoor européen. Un choix qui correspond en principe mieux à son jeu, mais qui s’est avéré relativement décevant. Décevant et battu d’entrée à Rotterdam par un Baghdatis en pleine forme et toujours vert, il a fait un peu mieux à Marseille, remplissant son job en sortant Hyeon Chung puis Mischa Zverev (grand frère de), mais s’inclinant en quart de finale contre Tomas Berdych, dans un tournoi ATP 250 extrêmement relevé. C’est désormais sur le béton américain que Goffin se tourne. Mais, avant, il y aura, à Liège, le premier tour de la Coupe Davis contre la Croatie de Marin Cilic. Une mission difficile pour le leader des finalistes de l’an dernier.

Dominic Thiem

  • Bilan de Février : 13 victoires, 1 défaite, 3 tournois disputés, 2 titres
  • Classement ATP : 14ème
  • Classement Race : 3ème

Au vu de ce bilan, vous aurez compris que le mois de Dominic Thiem a été tout simplement phénoménal. Il est, dans cette sélection, celui qui a le plus impressionné ce mois-ci, et vous verrez par la suite que la concurence était pourtant féroce. C’est d’abord à Bueno Aires que Thiem est allé remporter le quatrième tournoi de sa carrière, tous sur surface ocre. Pour cela, il aura disputé quatre matchs sur cinq en trois sets, quatre tie-break (tous gagnés) dont deux en finale contre Nicolas Almagro, au cours d’une semaine marquée par une chaleur et une humidité peu communes sur le circuit. Il aura aussi vaincu Rafael Nadal en demi-finale, une performance, sur terre battue, quelque soit le niveau actuel de Nadal, loin d’être anecdotique.

A Rio, il a sorti Andujar, Schwartzman puis surtout David Ferrer balayé 6/3 6/2, avant d’exploser physiquement contre le surprenant Guido Pella. Un peu de repos et il a tenté la transition peu facile Terre/béton en trois jours. A Acapulco, cette transition ne s’est pas mal déroulée puisqu’il a remporté son premier ATP 500, ainsi que son premier titre hors terre battue.

Le voilà à son meilleur classement ATP, et seulement devancé à la Race par Novak Djokovic et Andy Murray. En trois semaines, l’autrichien a franchi un palier. Il y a de plus en plus de Wawrinka en lui, notamment avec ce revers moins esthétique que Gasquet ou Federer, mais avec cette incroyable impression de coup de fusil. Et, à l’instar du Vaudois, il fait tomber la foudre dans n’importe quelle position sur le cours, en coup droit comme en revers.

Contre Sam Querrey, il a livré une prestation colossale, ridiculisant 6/2 6/2 l’un des hommes en forme de février, qui venait de balayer Nishikori. Son incroyable résistance physique impressionne, lui qui a tout de même enchaîné 14 matchs en 20 jours dans des conditions chaudes et humides, jouant la bagatelle de 34 sets.

A Indian Wells et Miami, il faudra se méfier du nouvel épouvantail du circuit. « Thieminho »(comme il affichait floqué sur un maillot de Chelsea en conférence de presse à Acapulco) est désormais l’un des tout meilleurs joueurs de la planète.

Grigor Dimitrov

  • Bilan de Février : 5 victoires, 2 défaites, 2 tournois disputés
  • Classement ATP : 26ème
  • Classement Race : 18ème

Pas de finale ce mois-ci pour Dimitrov, mais encore des performances acceptables, avec une demi-finale à Delray Beach et un quart à Acapulco. En Floride, il a finalement chuté contre Rajeev Ram, sans aucun doute le plus méconnu des vainqueurs de tournoi ATP en 2015.

Du côté du Mexique, c’est Dominic Thiem qui l’a privé d’un nouveau dernier carré, l’écrasant en puissance. Malgré tout, des satisfactions car l’an dernier, le début de son calvaire avait commencé lors de ce mois de février, à Rotterdam et Acapulco. Désormais, il va retrouver les Masters 1000 américains avec peu de points à défendre (éliminé au second tour lors des deux tournois l’an dernier).

Dans le bon wagon à la Race, il se doit, comme nous vous le disions le mois dernier, de très vite revenir dans le top 20. Bien plus affuté que l’an dernier, c’est encore le mental qui flanche parfois (sa raquette contre Thiem s’en souvient encore). Malgré cela, il semble avoir trop de tennis pour ne pas vite refaire parler de lui. Dès le mois de Mars ?

Jiri Vesely

  • Bilan de Février : 1 victoire, 2 défaites, 2 tournois disputés
  • Classement ATP : 56ème
  • Classement Race : 197ème

Bonne nouvelle pour Jiri Vesely : février l’a vu remporter sa première victoire cette saison. Mauvaise nouvelle, elle fut sans lendemain. Encore un mois très compliqué donc.

A Rotterdam, il a battu Lukas Rosol, puis, contre Bautista Agut, il a impressionné durant un set, distribuant les coups gagnants depuis le fond de court à coup de gifles de coups droits dévastatrices. Mais, d’un coup, il a sombré, s’inclinant au final 4/6 6/2 6/4. Il y a toujours une part de mystère avec Jiri Vesely, car, par moment, son tennis est tout simplement incroyable. Malheureusement, la régularité n’est (pas encore ?) au rendez vous. A Dubaï, il a chuté lourdement contre Borna Coric. Et la dégringolade continue pour le géant Tchèque.

Nick Kyrgios

  • Bilan de Février : 7 victoires, 1 défaites, 2 tournois disputés, 1 titre
  • Classement ATP : 27ème
  • Classement Race : 17ème

On en saura plus dans les mois et les années qui viennent, mais ce mois de février 2016 marquera peut être le tournant de la carrière de Nick Kyrgios. Car, en plus de son premier titre, c’est son niveau de jeu qui a impressionné.

A Marseille, dans un 250 extrêmement relevé (Wawrinka, Berdych, Cilic, Goffin, Paire…), il a plané sur le tournoi, ne perdant pas un set de la semaine, et mieux encore, ne se faisant pas breaker une seule fois. Une performance peu commune, puisque depuis Roger Federer à Cincinnati l’an dernier, aucun joueur n’a remporté un tournoi sans se faire breaker.

Gasquet, Berdych puis Cilic ont volé en éclat devant la puissance de l’Australien, qui, derrière un service d’une efficacité incroyable, a su jouer juste pour s’imposer dans la cité phocéenne. A Dubaï, il de nouveau battu Berdych en deux manches, après avoir sorti d’entrée Martin Klizan, vainqueur à Rotterdam. Diminué, il a abandonné contre Wawrinka en demi-finale.

Le voilà désormais 27ème mondial, son meilleur classement en carrière. Ses deux succès en deux semaines contre Berdych sont particulièrement intéressants car cela montre que sa semaine marseillaise n’était pas qu’une douce chimère. L’ascension de l’Aussie doit continuer, dès les Masters Américain, si son physique lui permet d’y participer.

Borna Coric

  • Bilan de Février : 2 victoires, 3 défaites, 3 tournois disputés
  • Classement ATP : 47ème
  • Classement Race : 48ème

Après avoir connu d’entrée de saison sa première finale ATP, Borna Coric est re-rentré dans le rang en février. Trois tournois disputés, à Montpellier, Rotterdam et Dubaï, et seulement deux petits matchs gagnés.

Une seule contre performance, en France, avec une défaite contre le vétéran allemand Micha Berrer. Non tête de série, il a chuté contre Monfils en Hollande, en trois sets, puis contre Kohlschreiber à Dubaï, après avoir livré un match solide contre Vesely.

Une chute au classement donc, avec une perte d »une dizaine de places. Comme beaucoup il sera aligné en Coupe Davis, au sein d’une équipe Croate qui se place en outsider. Attention malgré tout, car il marque légèrement le pas alors que ses concurrents parmi la nouvelle génération, eux, sortent de leur boîte. Il doit désormais prouver qu’il n’a rien à envier à Kyrgios, Zverev and co.

Hyeon Chung

  • Bilan de février : 2 victoires, 4 défaites, 4 tournois disputés
  • Classement ATP : 63ème
  • Classement RACE : 105ème

Malgré un bilan qui parait plutôt vilain, Hyeon Chung a connu des moments intéréssants en février. Quatre tournois en quatre semaines, de Sofia à Dubaï, avec deux petites victoires. Mais deux jolies victoires, puisque acquises en « perf », contre Guillermo Garcia-Lopez à Rotterdam, et Andreas Seppi à Dubaï.

Si l’on excepte le nouveau tournoi Bulgare et sa défaite contre Copil, il a chuté contre les 16ème, 18ème et 20ème mondiaux. En clair, sur ses six défaites de la saison, cinq l’ont été contre des joueurs classés dans les 25 premiers mondiaux.

La manière de certaines défaites, reste en revanche, suspecte. Contre Bautista Agut, il n’a marqué qu’un jeu. Contre Troicki à Rotterdam, il a affiché un gros manque de puissance et de prise d’initiative, ce qui lui a manqué pour faire tomber le Serbe qui a pourtant vacillé.

Dans les mois qui viennent, on attend des tirages au sort un peu plus faciles, et, surtout, un tennis un peu plus entreprenant, avec, au moins, une qualité de balle supérieure. Mais rappelons le, Chung est encore en apprentissage sur le « grand » circuit.

Alexander Zverev

  • Bilan de Février : 6 victoires, 3 défaites, 3 tournois disputés
  • Classement ATP : 58ème
  • Classement Race : 59ème

Dans des proportions différentes de Nick Kyrgios, le mois de février d’Alexander Zverev est sans conteste son plus abouti en carrière. Pour tout dire, il en est assez effrayant. Car Zverev semble être LE joueur du futur, une sorte de Juan Martin Del Potro en forme, et amélioré.

Meilleure couverture de terrain, plus endurant, il a démontré en février que tout le bien que l’on pensait de lui n’était pas usurpé. Demi-finaliste à Montpellier, puis quart de finaliste à Rotterdam, il a livré deux matchs intéressants.

Dans un combat en puissance, il a vaincu Cilic à Montpellier. Puis, en Hollande, il l’a joué à l’expérience pour vaincre…Gilles Simon, dans un match sublime, à coup de fulgurances et même d’échanges où il a piégé Simon à son propre jeu.

Côté revers, Zverev ne craint pas le combat, utilisant très rarement son chip, et se servant de son jeu de jambes ahurissant pour un joueur de sa taille, pour toujours jouer en cadence. De retour à Marseille, il a failli jouer un mauvais tour à Tomas Berdych, s’inclinant 7/5 au troisième set. Tout doucement, le prodige rattrape son retard sur Coric. Les mois qui viennent vont continuer à marquer l’ascension du petit frère de Mischa.

Thanasi Kokkinakis

Aucun match, se remet d’une blessure au poignet droit.

Francis Tiafoe

  • Bilan de Février : 0 victoire, 1 défaite, 1 tournoi disputé sur le circuit ATP.
  • 2 victoires, 1 défaite, 1 tournoi disputé sur le circuit Challenger
  • Classement ATP : 178ème
  • Classement Race : 124ème

Simplement deux tournois pour Tiafoe ce mois-ci, avec son premier match de la saison sur le grand circuit, et une défaite contre Ryan Harisson, en trois manches et deux tie-break au premier tour de Memphis.

Auparavant, c’est dans le Texas, lors du Challenger de Dallas qu’il a connu son second quart de finale consécutif sur le circuit secondaire avec au passage sa plus belle victoire en carrière contre le serveur le plus rapide du monde, Sam Groth, 77ème mondial.

Il se rapproche de son meilleur classement en carrière, et devrait continuer à avancer, à son rythme, sur le circuit Challenger, même si une Wild Card sur un Masters américain n’est pas à exclure.

Stefan Kozlov

  • Bilan de Février : 1 victoire, 2 défaites, 2 tournois disputés sur le circuit Challenger.
  • 2 victoires, 1 défaite, 1 tournoi disputé sur le circuit Future
  • Classement ATP : 337ème
  • Classement Race : 260ème

Présent en février sur le circuit secondaire et sur le circuit Future, Stefan Kozlov a vécu un mois en demi-teinte. Vainqueur de son premier match sur le circuit Challenger de la saison, à Saint- Domingue, contre le local Jesus Francisco Felix.

En future, après avoir remporté le premier de la saison américaine, il a rejoint les quarts de finale lors de la 7ème étape, défait par Victor Hanescu (Oui, oui, Victor Hanescu écume le circuit Future, il s’agit certainement de l’information du mois !).

A Dallas, il avait chuté contre un joueur flirtant avec le top 1000. Le surplace commence à devenir long pour Kozlov, qui va devoir vite rejoindre le top 200 désormais, pour enfin quitter le circuit Future.

Taylor Harry Fritz

  • Bilan de Février : 6 victoires, 3 défaites sur le circuit ATP
  • Classement ATP : 81ème
  • Classement Race : 20ème

« The future is now ». Voilà comment le commentateur américain de son quart de finale contre Benjamin Becker qualifiait Taylor Harry Fritz. Le jeune américain ne se contente pas de franchir les barrières. Il les fracasse, les désintègre. Depuis un an, il saute les étapes.

Presque pas passé par la case future, car vainqueur presque d’entrée en Challenger, il ne compte pas s’attarder sur le circuit secondaire puisque dès son troisième tournoi ATP, il a rejoint la finale, battant le record de précocité américain en la matière, co-détenu par Jimmy Connors et Andy Roddick qui avaient attendu…dix tournois.

Physiquement, tennistiquement et mentalement, tout est là. Contre Becker, il a breaké deux fois pour rester dans le match. Contre Berankis, il a inversé la situation après une entame compliquée.

En finale, Kei Nishikori était trop fort, malgré une belle résistance. Fatigué, il s’est fait sortir d’entrée à Delray Beach par Tim Smyczek. Puis, à Acapulco, pour son premier ATP 500, il est sorti des qualifications, avant de battre Jeremy Chardy, son second top trente du mois après Steve Johnson à Memphis, puis Estrella Burgos avant de chuter en trois manches contre un Sam Querrey en grande forme, tombeur le lendemain de Nishikori.

Vingtième à la race, il est désormais le plus jeune joueur du top 100. Quelles sont ses limites ? A long terme, elles semblent très élevées. A court terme ? Difficile de le dire tant le garçon est précoce. Son tennis offensif de fond de court fait déjà des dégâts. Les Masters 100 Américains pourraient être intéressants pour le nouveau joyau du tennis mondial.

Andrei Rublev

  • Bilan de Février : 1 victoire, 2 défaites, 2 tournois sur le circuit Challenger
  • 0 victoire, 2 défaites sur le circuit ATP
  • Classement ATP : 208ème
  • Classement Race : 260ème

Mois de février compliqué pour Andrei Rublev, qui n’a remporté qu’une seule victoire en cinq matchs. En cinq tournois, il n’a remporté qu’un seul match, soit autant que lors de son seul tournoi lors du mois de Janvier. Pas grand chose à dire, si ce n’est que, à l’instar de bien d’autres jeunes, Andrei Rublev apprend à son rythme et ne sera pas prêt pour le circuit avant un ou deux ans.

Karen Khachanov

  • Bilan de Février : 2 victoires, 1 défaite sur le circuit Challenger
  • Classement ATP : 148ème mondial
  • Classement Race : Non classé

Présent sur les qualifications à Montpellier et à Marseille, Karen Khachanov n’aura pas réussi à passer le cut dans le sud de la France. Vainqueur d’un bon Vincent Millot à Montpellier, il a chuté contre Elias Ymer. Dans la cité Phocéenne, c’est Mischa Zverev qui a eu raison de lui en trois sets accrochés.

Plus au Nord, il a disputé le Challenger de Cherbourg, atteignant les quarts de finale, s’inclinant contre…Vincent Millot, après avoir vaincu le belge Maxime Authom et Maxime Texeira. Toujours pas de victoire sur le grand circuit pour le Russe, qui atteint tout de même, avec cette 148ème place mondiale, son meilleur classement en carrière.