Débats Sports

10 coachs pour les Houston Rockets

La saison 2015-2016 des Rockets s’est donc terminée après 87 matchs. Un bilan à peine à l’équilibre, une huitième place miraculeuse à l’Ouest et une élimination sans gloire au premier tour contre des Warriors privés de leur meilleur joueur pour la majorité de la série. Le constat d’échec est cuisant pour une équipe qui avait sur le papier tout pour faire mieux que les 57 victoires et la finale de conférence de la saison passée. Si de nombreuses raisons sont imputables à cela, la principale reste cependant le manque de discipline inexcusable affiché tout au long de la saison par un effectif pourtant expérimenté. Les joueurs en sont bien entendu les premiers responsables mais on ne peut pas non plus excuser J.B. Bickerstaff, l’ancien assistant de Kevin McHale a coaché les 74 derniers matchs des Rockets et dire que le travail effectué n’était pas bon est un euphémisme, son approche de « coach-pote » (Certains joueurs de l’effectif étant plus vieux que lui) a été un raté phénoménal et on voit mal Daryl Morey rayer la mention d’intérimaire de son titre pour lui offrir le job d’entraîneur en chef.

Il devrait donc y avoir un nouveau shériff en ville, première pierre d’une intersaison qui devrait voir beaucoup de mouvements dans le Texas. Si certains candidats intéréssants comme Tom Thibodeaux, Chris Finch ou Luke Walton ont déjà trouvés preneurs, il reste quelques options intéréssantes pour entrainer « Clutch City », voici ma selection personnelle :

(Les candidats sont classés par ordre alphabétiques, le classement préférentiel est en bas de l’article)

David Blatt

Coach des Cleveland Cavaliers : 2014-2016 Coach du Maccabi Tel-Aviv : 2001-2003 ; 2010-2014 Coach de l’équipe nationale de Russie : 2004-2012 Coach de nombreuses autres équipes en Europe dont Benetton Trévise, Efes Pilsen, Dynamo Moscou etc…

Considéré comme l’un des meilleurs coachs du vieux continent, David Blatt a traversé l’atlantique en 2014 pour rejoindre les Cleveland Cavaliers et LeBron James. Après une première saison plus qu’honorable ou il emmène son équipe en finale malgré les absences de Kevin Love et Kyrie Irving, l’ancien sélectionneur de la Russie se fait limoger début 2016 dans des circonstances… Bizarres.

Comme nous l’indique le vénérable @AmirMd_, spécialiste francophone des Cleveland Cavaliers si il en est, les principales forces de David Blatt viennent de son savoir faire tactique, aussi bien pour dessiner des plays en sortie de temps-morts que pour maximiser les forces de ses joueurs tout en cachant leurs faiblesses, de plus il s’agit d’un coach utilisant les statistiques avancés à bon escient, ce qui est forcément un plus dans l’esprit de Daryl Morey. Cependant, outre une gestion des temps morts suspecte, ses faiblesses se voient dans ses capacités de communicateurs, ce qui est embêtant quand la communication est justement une des principales raison de la débâcle des Rockets cette saison, si Houston fait le pari Blatt, nul doute qu’il aura besoin d’un assistant de confiance capable de faire comprendre ses consignes aux joueurs.

Aux dernières nouvelles l’ex coach des Cavs semble plutôt se diriger vers New York, mais Houston étant arrivé tard dans la course, il existe toujours une chance de le faire réfléchir à deux fois.

Chris Finch

Coach des Rio Grande Vipers (D-League) : 2009-2011 Assistant Coach des Houston Rockets : 2011-présent Coach de l’équipe nationale de Grande-Bretagne : 2008-2012 Divers clubs en Europe : 1997-2009

Probablement le candidat le plus intriguant dans cette liste, Chris Finch est considéré comme le chouchou du Front Office des Rockets depuis quelques années maintenant, enchaînant promotions après promotions avec brio, depuis un poste dans l’équipe de D-League jusqu’à être le premier assistant de l’équipe. Je ne vais pas mentir, quand Kevin McHale a été licencié, je voulais Chris Finch plutôt que JBB aux commandes, celui-ci apportant des idées bien plus intéressantes.

Coach ultra-offensif si il en est, les équipes de Chris Finch sont connus pour leurs attaques très rapides et leur spacing important, le but étant de mettre une pression sans relâche sur les défenses adverses afin de les épuiser le plus possible. Posterboy du coaching basé sur l’analytique, il a la confiance du staff et des joueurs. On peut (et doit) cependant remettre en cause ses capacités à mettre en place des schémas défensifs efficaces, l’ex coach de l’équipe de Grande-Bretagne n’ayant jamais rien montré de bien prometteur dans ce domaine jusqu’à présent.

Si les Rockets n’arrivent pas à attraper leurs principales cibles, Chris Finch pourrait être une solution de replis très intéressante, il faudrait cependant probablement l’affubler d’un assistant défensif de grande qualité.

Jeff Van Gundy apportera-t-il son swag à toute épreuve à Houston ?

Jeff Van Gundy apportera-t-il son swag à toute épreuve à Houston ?

George Karl

Coach des Sacramento Kings : 2015-2016 Coach des Denver Nuggets : 2005-2014 Coach des Milwaukee Bucks : 1998-2003 Coach des Seattle SuperSonics : 1992-1998 Bon on va pas tout lister mais les plus importants : Cavaliers, Warriors, Real Madrid.

Le vétéran George Karl coache maintenant parmi les meilleures équipes au monde depuis quasiment 40 ans, en ayant connu une majorité de réussites. Sa dernière pige à Sacramento s’est cependant mal déroulée, George n’ayant jamais réussi à être sur la même longueur d’onde que Boogie Cousins, mais en même temps on ne va pas se mentir : ça puait depuis le début.

Coach capable de s’adapter à différentes équipes et époques comme peu savent le faire, George Karl est d’abord connu pour son jeu offensif et rapide mais il est aussi capable de jouer un basket plus lent et méthodique (en même temps il n’aurait pas survécu au début des 2000′s le cas contraire). Dans le cadre d’un passage à Houston, il ne fait peu de doutes que Karl rendra l’équipe compétitive en saison régulière, mais pourra-t-il faire de même en playoffs ? Après tout, à part une finale de conférence avec Denver en 2009, ça fait bien longtemps qu’il n’y a plus brillé et on peut se demander si il est vraiment l’homme de la situation pour emmener Houston vers les sommets.

Pour l’instant la rumeur George Karl n’apparaît que très peu à Houston, mais si les Rockets reviennent bredouille de leur chasse aux tops coachs, il pourrait être une solution de repli tout à fait viable, au moins sur le court terme.

Ettore Messina

Assistant coach des San Antonio Spurs : 2014-présent Coach de l’équipe nationale d’Italie : 1993-1997 ; 2015-présent Consultant pour les Los Angeles Lakers : 2011-2012 Divers clubs en Europe dont Benetton Trévise, Virtus Bologne, CSKA Moscou, Real Madrid : 1989-2014

Après une carrière couverte de gloire en Europe, Ettore Messina tente maintenant sa chance en NBA, d’abord dans un rôle de consultant aux Lakers, puis dans celui d’assistant en chef de Greg Popovich à San Antonio.

Maître tactique si il en est, Messina est d’abord connu pour son attaque placée de qualité, Popovich himself avouant avoir ajouté des systèmes préparés par l’Italien. Son palmarès Européen parle également de lui même quant aux qualités du sélectionneur de l’Italie. Mais le problème vient aussi de là : Ettore est Européen et n’a jamais eu de carrière NBA, deux points problématiques en NBA, aucun front office n’ayant encore osé franchir le pas et donner le rôle d’entraîneur en chef à quelqu’un ne venant pas du « moule » NBA (exception faite de David Blatt, mais lui est Américain), les joueurs oseront-ils faire confiance à un coach qu’ils connaissent -au final- assez peu ? Rien de moins sur.

De plus, comme nous explique Vincent de @SASpursFr, Ettore Messina semble pour le moment très content de sa place aux Spurs et il faudrait probablement, pour le déloger de là, une offre en or massif, les Rockets peuvent-ils se permettre de faire cette offre malgré tout les doutes subsistant autour de l’Italien ? Rien de moins sur…

Nick Nurse

Assistant des Toronton Raptors : 2013-présent Coach des Rio Grande Vipers (D-League) : 2011-2013 Coach des Iowa Energy (D-League) : 2007-2011 Divers équipes en Europe et ligues mineures : 1989-2006

Nick Nurse est, comme Chris Finch, un ancien coach de l’équipe de D-League des Rockets puisqu’il entraîna pendant 3 saisons les Rio Grande Vipers, gagnant au passage deux titres. Il a par la suite été « volé » par les Toronto Raptors ou son travail d’assistant de Dwane Casey est généralement reconnu comme très bon.

Coach offensif, comme la majorité des entraîneurs venant de D-League, Nick Nurse est considéré comme un des meilleurs assistants de la ligue et ce n’est pas un secret qu’il plait énormément au Front Office des Rockets, cependant son nom semble un peu faible pour gagner la confiance d’un groupe en manque de motivation.

Excellent assistant, appelé à devenir un vrai coach NBA, Nick Nurse devrait cependant payer son manque de notoriété pour le moment, peut-être dans quelques années…

Kevin Ollie

Coach des Connecticut Huskies (NCAA) : 2012-présent Joueur NBA : 1997-2010

Ancien journeyman NBA, Kevin Ollie a commencé à cirer les bancs dès sa retraite de joueur, d’abord en tant qu’assistant à Connecticut, puis head coach à partir de 2012, le tout avec un succès non négligeable et notamment un titre NCAA en 2014.

Ancien équipier d’Harden à Oklahoma, Kevin Ollie est avant tout connu pour ses qualités de meneur d’homme, il est le genre de leader capable de convaincre ses joueurs de mourir sur le terrain pour lui, et ce n’est pas négligeable. Également excellent tacticien, Kevin sait tirer le maximum des joueurs à sa disposition, certains allant même jusqu’à le citer en tant que successeur de Brad Stevens dans le rôle du coach mettant la NBA à ses pieds lors de son arrivée dans la grande ligue. Il ne faut cependant pas trop s’enflammer, la transition NCAA-NBA n’étant pas simple et il n’est pas rare de voir des coachs prometteurs en universitaire s’écraser lamentablement dans la grande ligue.

Kevin Ollie est un pari osé mais qui pourrait apporter beaucoup pour le futur des Rockets, on peut cependant s’interroger sur son envie de faire la transition vers la NBA si tôt dans sa carrière de coach, alors qu’il a une place très confortable en NCAA.

Récemment remercié par Indiana, Frank Vogel débarquera-t-il dans le Texas ?

Récemment remercié par Indiana, Frank Vogel débarquera-t-il dans le Texas ?

Kelvin Sampson

Coach des Houston Cougars (NCAA) : 2014-présent Assistant coach des Houston Rockets : 2011-2014 Assistant coach des Milwaukee Bucks : 2008-2011 Coach des Indiana Hoosiers (NCAA) : 2006-2008 Coach des Oklahoma Sooners (NCAA) : 1994-2006 Divers postes dans divers universités : 1979-1994

Considéré comme un des meilleurs coachs NCAA pendant de nombreuses années, Kelvin Sampson a finalement franchi le pas vers la grande ligue en 2008 avec l’espoir affiché de devenir head coach un jour, si il a participé à de nombreuses interview pour ce poste à travers la ligue, il n’a jamais décroché le sésame recherché. Il abandonne finalement les Rockets quelques semaines avant le début des playoffs 2014 après une saison qui l’a vu faire de nombreux intérims lors des absences de Kevin McHale.

Kelvin Sampson est un excellent coach défensif qui sait aussi créer quelques systèmes sympathiques en attaques. La défense des Rockets s’est écroulé après son départ en 2014 et ne s’en est jamais vraiment remise. Je ne cache pas être un très grand fan de Kelvin qui, pour moi, mérite une place de head coach en NBA depuis bien longtemps.

Connu par les joueurs et le staff, excellent entraîneur, installé à Houston, qu’est-ce qui pourrait empêcher Kelvin d’être le coach parfait pour cette équipe ? Ben les circonstances de son départ en 2014 restent flous, si officiellement il est parti en bon terme, le fait de ne pas voir son nom parmi les top candidats pour le job me fait penser qu’il y a plus que ça à cette histoire. Veut-il seulement retourner en NBA ?

Jason Terry

Joueur NBA : 1999-présent

Et pourquoi pas ? Leader de vestiaire dans de nombreuses équipes ou il est passé, il est logique de penser que, sa carrière de joueur semblant se finir, la prochaine phase de la carrière du Jet est d’entraîner une équipe.

L’ex sixième homme de l’année serait dans une situation parfaite à Houston pour débuter sa nouvelle carrière, il arriverait en territoire connu et le vestiaire serait déjà tout acquis à sa cause mais il ne faut pas non plus oublier que le Jet n’a aucune expérience dans le coaching et que ce serait un pari très osé de la part des Rockets.

Si l’option est intrigante, il serait probablement plus sérieux de lui laisser le temps de s’adapter à un rôle de coach en temps qu’assistant. Et puis Jason n’a jamais annoncé qu’il raccrochait définitivement les sneakers.

Jeff Van Gundy

Coach des Houston Rockets : 2003-2007 Coach des New York Knicks : 1996-2001 Assistant coach des New York Knicks : 1989-1996

Pendant des années et des années la rumeur Jeff Van Gundy revient à chaque fois qu’une équipe compétitive cherche un entraîneur, sans jamais aboutir, le cadet de Stan semblant se complaire dans son rôle de consultant pour ESPN. Donc qu’est-ce qui aurait changé cet été me demanderez vous ? Ben en fait une des principales raisons de ces refus multiples est que Jeff ne souhaite pas déménager sa résidence principale de Houston, ce qui tombe plutôt bien puisque, jusqu’à preuve du contraire, les Houston Rockets jouent à Houston. Cela fait qu’au final l’ancien coach des Rockets semble plutôt chaud pour revenir au bercail, ESPN allant même jusqu’à déclarer qu’il serait favoris pour le poste (Et ils devraient être plutôt bien informés puisque JVG travaille à… ESPN, suivez un peu).

Coach défensif étant connu pour donner une bonne éthique de travail à ses équipes, il peut sembler sur le papier être le candidat parfait pour remédier aux problèmes ayant ruiné la saison des Rockets mais dans la réalité c’est quand même un peu plus compliqué. Déjà ça va bientôt faire 10 ans que Jeff n’a plus entraîné d’équipe NBA, ensuite il n’est pas spécialement connu pour son appréciation du jeu rapide, ce qui reste quand même la philosophie de base sur laquelle cette équipe a été construite, et pour finir il n’a pas toujours tiré le maximum de ses joueurs stars. Mais si Van Gundy arrive altérer ses plans de jeu pour remédier à ces problèmes, il pourrait devenir le coach parfait pour cette équipe.

Favoris pour le poste, JVG serait un très bon choix pour remettre de l’ordre dans ce bordel qu’est le vestiaire des Rockets, mais est-il l’homme qu’il faut pour emmener l’équipe tout en haut de l’olympe ? On peut en douter.

 

Frank Vogel

Coach des Indiana Pacers : 2011-2016 Assistant coach des Indiana Pacers : 2007-2011Assistant coach des Philadelphia 76ers : 2004-2005 Assistant coach des Boston Celtics : 2001-2004

La news est tombée pendant l’écriture de cet article : Frank Vogel n’est plus le coach des Pacers. Arrivé dans la ligue en temps qu’assistant très jeune, il avait grimpé les échelons à Indiana jusqu’à devenir coach, d’abord intérimaire puis à plein temps. Après quelques saisons plutôt réussis, son contrat n’a finalement pas été prolongé, si les raisons ne sont pas encore tout à fait claires, sa vision devenant trop différente de celle de Larry Bird et son manque de succès quand il s’agit de faire passer une marche à l’équipe lui auront probablement été fatals.

Sous Frank Vogel les Pacers étaient connus pour leur défense de fer et leur jeu plutôt lent, même si celui-ci s’est accéléré ces dernières saisons. L’effectif des Pacers n’étant pas non plus celui des Rockets quand il s’agit de jouer « fast and furious », il peut être intéressant de voir comment il s’adapterait aux armes offensives à sa disposition dans le Texas. Si il arrive à associer sa solidité défensive avec un beau jeu offensif, il ne fait nul doute que les fans des Rockets sauront passer outre ses faiblesses au niveau des rotations ou de la gestion des temps morts.

Propulsé parmis les favoris depuis son eviction des Pacers, Frank Vogel est un choix très attrayant pour les Rockets. Si il n’a pas l’upside potentiel d’un Chris Finch ou Kevin Ollie, il est probablement le choix comportant le moins de risques dans cette liste.

Mais aussi : Jim Boylen (asst. coach, Chicago Bulls), Sam Cassel (asst. coach, Los Angeles Clippers), Jeff Hornacek (ex-coach, Phoenix Suns), Mike d’Antoni (ex-coach, Los Angeles Lakers), Bill Self (coach, Kansas Jayhawks), Shaka Smart (coach, Texas Longhorns) Kenny Smith (consultant TNT), Nate Tibbets (asst. coach, Portland Trail Blazers), Ime Udoka (asst. coach, San Antonio Spurs)   Comme je sens qu’on va me le demander : mon Top 10 personnel parmi ces coachs :

  1. Kelvin Sampson
  2. Frank Vogel
  3. Jeff Van Gundy
  4. Chris Finch
  5. David Blatt
  6. Kevin Ollie
  7. Ettore Messina
  8. George Karl
  9. Jason Terry
  10. Nick Nurse

Merci à @vince_jay de @SASpursFr et @AmirMd_ pour l’aide à la rédaction de cet article.